La fête de Noël

Aller en bas

La fête de Noël

Message par Admin le Mar 5 Déc - 19:47

Que penser de la fête de Noël ?

Les évangiles nous disent dans Luc 2 : 1-8 : « 1 A cette époque-là parut un édit de l'empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l'Empire. 2 Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. 3 Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d'origine.
4 Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la famille et de la lignée de David. 5 Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte. 6 Pendant qu'ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva, 7 et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes.
8 Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau
. »

Nous constatons ici deux choses :

- Peu avant la naissance de Jésus César Auguste avait émis un décret ordonnant le recensement de toute la population. Joseph et Marie se rendent donc à Béthléem pour se faire recenser et c’est à ce moment-là que Marie accouche. L’empereur n’aurait certainement pas ordonné un tel recensement à un peuple en plein hiver alors que le mécontentement de la population était déjà palpable.

- Les bergers passaient la nuit en plein air afin de garder leurs troupeaux, ce ne serait pas possible en plein hiver.

Enfin, sachant que Jésus est mort à 33 ans et demi, le 14 nisan, c’est-à-dire au printemps (début avril), il serait de toute évidence né au début de l’Automne, début Octobre.

On peut aussi ajouter que Jean le Baptiste n’est pas né le 24 Juin, comme le dit la tradition. En effet, Jean le Baptiste a 6 mois de plus que Jésus. Il semblerait que Jean le Baptiste soit plutôt né au mois d’avril de la même année que Jésus.

Alors pourquoi la naissance de Jésus est-elle célébrée le 25 décembre ?

On peut lire dans Wikipédia : « Avant la christianisation de l'Occident, elle était appelée Dies Natalis Solis Invicti et correspondait au jour de naissance de Sol Invictus. La date du 25 décembre a été fixée comme grande fête du soleil invaincu (Sol Invictus) par l'empereur romain Aurélien1 qui choisit ainsi comme date le lendemain de la fin des Saturnales mais qui correspond aussi au jour de naissance de la divinité solaire Mithra2. Aurélien souhaite en effet unifier religieusement l'empire, en choisissant cette date il contente les adeptes de Sol Invictus et du culte de Mithra en plaçant la fête dans la continuité des festivités traditionnelles romaines.
La célébration de Noël en tant que jour de naissance de Jésus de Nazareth a conduit à la christianisation progressive de ce « Noël païen ». La première mention d'une célébration chrétienne à la date du 25 décembre a lieu à Rome en 336.
»

Noël, le 25 décembre, était donc déjà célébré bien avant la naissance de Jésus, c’était la fête du soleil invaincu et du dieu Mithra.  Ce n’est qu’au IVème siècle que les chrétiens ont commencé à célébrer cette fête. Il s’agit donc d’une fête païenne et non chrétienne. C’est la raison pour laquelle, on décore des sapins avec des boules brillantes et des étoiles, on mange des bûches et on utilise du gui et du houx.

Est-il important de célébrer la naissance de Jésus ?

La seule commémoration qu’il nous a demandé de célébrer est la Pâque, la commémoration de sa mort. Je n’ai pas dit « Pâques » avec ses chocolats, ses œufs, lapins, poules… autant de symboles liés aux anciens cultes de la fertilité…
Cependant, la fête de Noël ayant perdu sa nature religieuse dans de nombreux pays, elle est davantage considérée comme une fête familiale, où tous se réunissent pour passer un moment spécial et chaleureux de convivialité. D’ailleurs, cette période peut être particulièrement difficile pour les gens qui sont seuls.

Que ferons-nous à Noël ? Il ne serait pas correct de refuser une invitation amicale à dîner le soir de Noël en famille ou entre amis, car ce qui compte dans ce cas, ce sont les intentions du cœur. Par contre irons-nous chanter des chants de Noël, ou à la messe de minuit ?
C’est à chacun de décider.

Olivier
avatar
Admin
Admin

Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fête de Noël

Message par Helena le Dim 17 Déc - 23:43

Il est vrai que le côté religieux de Noël s'est beaucoup estompé, en tout cas chez nous en France. Il serait dommage de s'éloigner de la famille en refusant une invitation au dîner du réveillon... santa

La même chose s'applique au nouvel an, le côté païen de l'évènement avec le dieu Janus à double face est tombé dans les oubliettes. Le nouvel à notre époque ne correspond qu'à une changement d'année, rien de plus... C'est le moment de faire la fête, sans abus bien sûr...!   drunken  geek

Helena
avatar
Helena

Messages : 40
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum