La fête de Noël

Aller en bas

La fête de Noël Empty La fête de Noël

Message par Admin le Mar 5 Déc - 19:47

.

Que penser de la fête de Noël ?


● La naissance de Jésus dans la Bible

Jésus est né à Béthléem. La Palestine est alors sous domination romaine. Auguste (anciennement Octave) est, depuis 27 av J-C, le premier empereur de Rome.
En 2 av J-C, Auguste ordonne le recensement de tout l'Empire et demande aux populations de s'inscrire dans leur ville d'origine.

Les évangiles nous disent en effet dans Luc 2 : 1-8 : « 1 A cette époque-là parut un édit de l'empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l'Empire. 2 Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. 3 Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d'origine.
4 Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la famille et de la lignée de David. 5 Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte. 6 Pendant qu'ils étaient là, le moment où Marie devait accoucher arriva, 7 et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle des hôtes.
8 Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau. »


Ce que la Bible nous apprend:

► Peu avant la naissance de Jésus, l'empereur Auguste émet un décret ordonnant le recensement de toute la population. Joseph et Marie se rendent donc à Béthléem pour se faire recenser et c’est à ce moment-là que Marie accouche. L’empereur n’aurait certainement pas ordonné un tel recensement en plein hiver alors que le mécontentement de la population était déjà palpable.

Les bergers passaient la nuit en plein air afin de garder leurs troupeaux, ce ne serait pas possible en plein hiver.


La fête de Noël 002-gn17_____La fête de Noël 005-gn15_____La fête de Noël 006-ch10


►Enfin, sachant que Jésus est mort à 33 ans et demi, le 14 nisan, c’est-à-dire au printemps (début avril), il serait de toute évidence né au début de l’Automne, début Octobre.

►On peut aussi ajouter que Jean le Baptiste n’est pas né le 24 Juin, comme le dit la tradition. En effet, Jean le Baptiste a 6 mois de plus que Jésus. Il semblerait que Jean le Baptiste soit plutôt né au mois d’avril de la même année que Jésus.


● Alors pourquoi la naissance de Jésus est-elle célébrée le 25 décembre ?

► Parmi les nombreuses fêtes célébrées par les Romains polythéistes, les Saturnales (en latin Saturnalia) s'accompagnent de grandes réjouissances populaires qui durent sept jours, du 17 au 23 décembre, avant le solstice d'hiver, en l’honneur du dieu Saturne, le dieu des semailles. C’est à partir de cette date que les jours rallongent, marquant la renaissance du soleil.
Durant cette période, tous les excès sont permis, les barrières sociales disparaissaient, les esclaves sont temporairement libres, on organise des repas, on échange des cadeaux, on offre des figurines aux enfants et on place des plantes vertes dans les maisons, notamment du houx, du gui et du lierre (en l’honneur du dieu de l’agriculture).

►Par ailleurs, le 25 décembre correspond au jour de naissance de la divinité solaire Mithra, dieu indo-iranien de la lumière, dont le culte connait un développement important dans la Rome antique à partir du IIème siècle de n.e et sera très répandu avant que le christianisme devienne religion d'Etat.

►Enfin, à partir du IIIème siècle, le 25 décembre devient Dies Natalis Invicti Solis, le jour de naissance de Sol Invictus (« Soleil invaincu » en latin), en prolongement des Saturnales. Le culte du soleil, sensé être universel, permet de renforcer l’unité entre provinces de l’Empire.
L'empereur Aurélien (270-275) proclame alors le Soleil invaincu principal patron de l’Empire romain.

Aurélien souhaite unifier religieusement l'empire. En choisissant la date du 25 décembre, il contente les adeptes de Sol Invictus et ceux de Mithra, dieux très répandus et vénérés dans l'Empire et tous deux liés au soleil et à la lumière.


La fête de Noël 504px-10
Disc_Sol_BM_GR1899.Par Inconnu — Jastrow (2007), CC BY 2.5


Le culte de Sol Invictus est très présent dans la totalité de l’Empire lorsque Constantin arrive au pouvoir et au moment de sa conversion au Dieu des chrétiens en 323.
Constantin Ier, le premier empereur romain converti au christianisme, est au début de son règne adepte du Soleil invaincu, comme en témoignent ses émissions monétaires. Celui-ci fait du dimanche (appelé à Rome « jour du soleil », Sunday en anglais, Sonntag en allemand) un jour de repos en hommage au Sol Invictus par une loi du 7 mars 321.

La fête de Noël 512px-10
Constantine_multiple_CdM_Beistegui_233


►Durant la christianisation de l'Empire romain, Jésus-Christ appelé « soleil de Justice » remplace Mithra et Sol invictus et le 25 décembre devient la date de naissance du Messie venu apporter la lumière et la vérité au monde.

La première mention d'une célébration chrétienne à la date du 25 décembre aurait lieu à Rome en 336.

Puis l'édit de Thessalonique de 380 décrété par Théodose Ier interdit définitivement le culte de Sol Invictus faisant du 25 décembre une fête exclusivement chrétienne.

Noël, le 25 décembre, était donc déjà célébré bien avant la naissance de Jésus, c’était la fête du soleil invaincu et du dieu Mithra.  Ce n’est qu’au IVème siècle que les chrétiens ont commencé à célébrer cette fête. Il s’agit donc d’une fête païenne et non chrétienne. C’est la raison pour laquelle, on décore des sapins avec des boules brillantes et des étoiles, on mange des bûches et on utilise du gui et du houx.

►Tout comme Noël, l’épiphanie, la tradition du Roi de la Fève nous vient aussi des Romains, dont les enfants, pendant les saturnales, tirent au sort à qui serait roi du festin.  


● Est-il important de célébrer la naissance de Jésus ?

La seule commémoration que Jésus nous a demandé de célébrer est la Pâque, la commémoration de sa mort. Je n’ai pas dit « Pâques» avec ses chocolats, ses œufs, lapins, poules… autant de symboles liés aux anciens cultes de la fertilité…


● Que ferons-nous à Noël ?

La célébration de Noël avec la messe de minuit, les chants de Noël, la crèche et ses santons, la sapin de Noël et ses décorations,  les illuminations, le gui et le houx porte-bonheur... est chargée de symboles et nous associent directement à la célébration païenne de Noël d'origine romaine et à un mensonge puisque Jésus n'est pas né le 25 décembre.
Un chrétien devrait prendre du recul par rapport aux pratiques religieuses qui sont sous le regard de Dieu depuis leur apparition.
Il n'est pas toujours facile de s'en éloigner totalement car ces pratiques se sont introduites dans les écoles, dans les lieux publics et il se peut que certains membres de notre famille y soient attachés.

De nos jours, la fête de Noël a perdu sa nature religieuse dans de nombreux pays, elle est davantage considérée comme une fête familiale, l'occasion de se réunir et de se retrouver pour passer un moment spécial et chaleureux de convivialité. D’ailleurs, cette période peut être particulièrement difficile à vivre pour les gens qui sont seuls.

Que faire si nous sommes invités à un repas de famille ? C'est à chacun de décider en fonction du contexte. Si le côté religieux a disparu de ces réunions, le fait de décliner une invitation et l'hospitalité des membres de notre famille pourrait être mal perçu et associé à une rupture familiale due à notre "nouvelle religion".
Le fait de refuser d'apprendre à fabriquer des guirlandes à l'école ne serait pas non plus compris.
Agissons avec discernement, intégrité, équilibre et prudence. Il n'est pas conseillé d'établir des règles rigides qu'on imposerait aux autres car chaque situation présente un contexte différent.
En cas de doute, prions sincèrement Dieu de nous donner suffisamment de sagesse pour agir avec fidélité et de la façon qui lui soit agréable.

Olivier
.


Dernière édition par Admin le Lun 29 Avr - 14:39, édité 6 fois
Admin
Admin
Admin

Messages : 769
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par Helena le Dim 17 Déc - 23:43

Il est vrai que le côté religieux de Noël s'est beaucoup estompé, en tout cas chez nous en France. Il serait dommage de s'éloigner de la famille en refusant une invitation au dîner du réveillon... santa

La même chose s'applique au nouvel an, le côté païen de l'évènement avec le dieu Janus à double face est tombé dans les oubliettes. Le nouvel à notre époque ne correspond qu'à une changement d'année, rien de plus... C'est le moment de faire la fête, sans abus bien sûr...!   drunken  geek

Helena
Helena
Helena

Messages : 74
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par le glébeux le Sam 19 Mai - 18:01

Et puis ce serait dommage de priver les enfants des jouets et des rêves qu'ils emmagasines ces jours là pour toute une vie.
Mais en ayant conscience, comme le dit olivier que c'est une fête... je n'aime pas le mot païen dans ce cas, car cela voudrait dire qu'on honore un autre dieu. Non, je préfère dire une fête civile, dans ce cas là. Une fête civile comme l'est le 1er mai ou le 11 novembre.
le glébeux
le glébeux

Messages : 308
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : www.apocalypsis.net

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypsis.net

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par le glébeux le Sam 19 Mai - 19:16

Admin a écrit:La seule commémoration qu’il nous a demandé de célébrer est la Pâque, la commémoration de sa mort.

Non, je ne crois pas. Je n'ai pas vu le commandement de célébrer la Pâque le 14 nisan. Bien au contraire. j'ai lu:

Vous observez les jours, les mois, les temps et les années!
Je crains d'avoir inutilement travaillé pour vous.

Galates 4: 10-11

C'est ce que Paul dit aux non-juifs (c'est-à-dire nous) qui veulent observer des fêtes de la Loi, comme Pâque par exemple.

Oui, il nous est demandé de commémorer la mort de Jésus. Non il ne nous est pas demandé d'attendre le 14 nisan pour ça. Il ne nous est pas demandé de pratiquer une fête juive, il ne nous est pas demandé d'observer les jours et les mois.

Nous devons commémorer la mort de Jésus, mais alors quand ? La réponse est simple: chaque fois que l'occasion se présente. Chaque fois que nous nous réunissons entre frères et soeurs, et que nous prions ensemble, par exemple. Que nous disent Jésus, et Paul qui nous le transmet ?

Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.

1 Corinthiens 11: 23-25

Jésus nous demande de partager le pain entre nous en mémoire de lui. Il ne dit pas de le faire à Pâque uniquement.
Il ajoute une demande de commémorer sa mort à l'aide du vin... quand ? "chaque fois que vous en boirez". Pas uniquement le 14 nisan.
Chaque fois que nous sommes entre chrétiens et que nous partageons un verre de vin, alors nous devons commémorer la mort du Seigneur.
C'est une erreur d'observer les mois et les années pour commémorer sa mort. Nous devons le faire en tout temps et en tout lieux.
le glébeux
le glébeux

Messages : 308
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : www.apocalypsis.net

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypsis.net

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par Admin le Mer 30 Mai - 16:40

le glébeux a écrit:Oui, il nous est demandé de commémorer la mort de Jésus.

On est d'accord.

Par définition,  « commémorer » consiste à marquer l'anniversaire d'un événement, de rappeler son souvenir.

La plupart du temps, une commémoration est une cérémonie officielle organisée pour conserver la conscience nationale d'un événement de l'histoire collective et servir d'exemple et de modèle.
Une cérémonie officielle ne se fait n’importe comment ni n’importe quand.

le glébeux a écrit:Chaque fois que nous sommes entre chrétiens et que nous partageons un verre de vin, alors nous devons commémorer la mort du Seigneur.

Les moments de détente sont faits pour passer du bon temps avec nos amis, pour nous divertir, pour nous distraire autour d’un bon repas, d’une bonne bouteille… ces moments nous permettent en outre de nous encourager les uns les autres.
Cependant, ces moments n’ont aucun caractère solennel, cérémonial, sacré ou marqué par le recueillement.
Au cours d’une commémoration, d’une cérémonie, l’ambiance est plutôt au calme, au souvenir, à la réflexion, au respect.

Une commémoration se fait en général à une date clé (l’armistice, un traité de paix, une catastrophe…).
La date qui correspond à la mort de Jésus est le 14 Nisan.
Cette date a été commémorée par la nation d’Israël depuis sa sortie d’Egypte afin de célébrer la libération et la fin de l’esclavage – mais elle préfigurait quelque chose de plus grand : le sacrifice de Jésus qui allait nous libérer de l’esclavage du péché.

Plusieurs rituels ont été observés au cours de la première Pâque.L’agneau sans défaut préfigurait Jésus qui allait donner sa vie en sacrifice, le sang qui avait été aspergé sur les montants des portes en Egypte préfigurait le sang qu’il allait verser pour l’humanité.
Les herbes amères représentaient la douleur et la tristesse par laquelle il fallait passer afin de consentir à un tel sacrifice.
Enfin, le pain devait être sans levain car le levain symbolise le péché, la méchanceté. L’absence de levain dans le pain préfigurait l’absence de péché et de défaut chez Jésus.

le glébeux a écrit:"Vous observez les jours, les mois, les temps et les années!
Je crains d'avoir inutilement travaillé pour vous."Galates 4: 10-11
C'est ce que Paul dit aux non-juifs (c'est-à-dire nous) qui veulent observer des fêtes de la Loi

Tout à fait ! Les chrétiens ne sont plus soumis à la Loi et ne doivent plus suivre ses prescriptions y compris les fêtes et célébrations diverses.
A partir de la mort de Jésus, le 14 nisan ne sera plus associé à la libération d’Egypte, cette date sera désormais associée à la mort de Jésus-Christ.
Ainsi, ce que célèbrent les chrétiens est différent de ce qui a été célébré par les Juifs.

Une seule célébration est ainsi imposée aux chrétiens : la commémoration de sa mort qui est la base du christianisme et qui constitue la trame de l’ensemble de la Bible.

Cette cérémonie doit se faire dans une ambiance solennelle empreinte de dignité, de respect, en éprouvant un sentiment profond d’amour et de gratitude.

Olivier
.
Admin
Admin
Admin

Messages : 769
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par le glébeux le Jeu 31 Mai - 9:35

Admin a écrit:Les moments de détente sont faits pour passer du bon temps avec nos amis, pour nous divertir, pour nous distraire autour d’un bon repas, d’une bonne bouteille… ces moments nous permettent en outre de nous encourager les uns les autres.

Oui, et ce n'est pas une commémoration.


Admin a écrit:Une commémoration se fait en général à une date clé (l’armistice, un traité de paix, une catastrophe…).

Com-mémoration veut simplement dire "se souvenir ensemble". L'ambiance, la forme, la fréquence du rappel de ce souvenir ne sont que ce qu'on décide d'en faire. Tu en conviens en précisant le mot "en général" dans ta phrase. Telle commémoration se passe ainsi parce que ceux qui évoquent ce souvenir en ont décidé ainsi. Si la forme de célébration était différente, voire inverse de ce qu'elle est, ce serait toujours une commémoration.
Enfin il n'y a pas de date fixe pour se rappeler un souvenir tous ensemble. S'il y a une date fixe, c'est parce qu'on en a décidé ainsi. Cela n'est pas inhérent aux commémorations, cela ne fait pas partie de la définition du mot.

Ainsi on peut décider de ne se souvenir de la mort de Jésus qu'une fois par an, à date fixe. Au pourrait aussi décider qu'on ne pourrait le faire que si nous sommes 13 à table, comme ce fut le cas lors de l'instauration de la cène. C'est ce que l'on décide qui fait la règle. Et ni Jésus, ni la Bible n'énoncent aucune règle.

Il est donc intéressant de voir comment faisaient les premiers chrétiens. Le seul qui nous en parle, c''est Paul dans les reproches qu'il fait aux Corinthiens. Et nulle part il nous parle ni du 14 Nisan, ni de la fête de Pâque. Au contraire, il parle de chaque réunion de chrétiens.

Ainsi donc, lorsque vous vous réunissez, ce n'est pas pour prendre part au repas du Seigneur
1 Corinthiens 11: 20

"quand vous vous réunissez", à chaque réunion....


Admin a écrit:Tout à fait ! Les chrétiens ne sont plus soumis à la Loi et ne doivent plus suivre ses prescriptions y compris les fêtes et célébrations diverses.

Les chrétiens non-juifs (Actes 15: 23) ne sont plus soumis à la Loi et ne doivent plus suivre ses prescriptions y compris les fêtes et célébrations diverses.    Razz


Admin a écrit:A partir de la mort de Jésus, le 14 nisan ne sera plus associé à la libération d’Egypte, cette date sera désormais associée à la mort de Jésus-Christ.
Ainsi, ce que célèbrent les chrétiens est différent de ce qui a été célébré par les Juifs.

Que ce soit associé à ceci ou à cela, il faut toujours observer les jours, les mois, les temps et les années. Et ainsi faire ce que Paul condamne avec raison. C'est transposer dans le christianisme les fêtes commémoratives comme celles de la Loi.
le glébeux
le glébeux

Messages : 308
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : www.apocalypsis.net

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypsis.net

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par le glébeux le Jeu 31 Mai - 9:46

Au fait, le mot "commémoration" n'est pas utilisé, lors du repas du Seigneur. Il est simplement dit "faites ceci en souvenir de moi".  Wink
Ce sont ceux qui veulent faire du 14 nisan une célébration solennelle qui utilisent ce mot là. Et eux seuls.
le glébeux
le glébeux

Messages : 308
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : www.apocalypsis.net

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypsis.net

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par Admin le Ven 1 Juin - 18:36

.
Jésus aurait-il droit à moins d'honneur que des révolutionnaires ou des soldats morts pour leur pays?

Lui qui a donné sa vie humaine parfaite pour toute l'humanité, en donnant ainsi à chaque humain l'espérance de la vie éternelle a sans aucune hésitation droit à une cérémonie solennelle, un temps de recueillement, de réflexion profonde, un temps au cours duquel on exprime avec notre coeur et dans le plus grand respect notre gratitude éternelle.

Des fêtes nationales rendent gloire à ceux qui ont changé le pays à un moment donné de l'histoire. Ces commémorations sont l'expression de la mémoire collective et d'une reconnaissance pour le sacrifice d'hommes qui ont lutté pour une cause juste.

A combien plus forte raison devrions-nous le faire pour le sauveur de l'humanité.

Olivier
.
Admin
Admin
Admin

Messages : 769
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par le glébeux le Ven 1 Juin - 21:27

Admin a écrit:A combien plus forte raison devrions-nous le faire pour le sauveur de l'humanité.

Certainement. Mais pourquoi décider de le faire une fois par an seulement ? Ne devons-nous pas l'honorer et se souvenir de lui en tout temps et en tout lieu ?
C'est le même principe que pour Noël. Pourquoi le fêter une fois par an seulement ? Qui l'a décidé ainsi ? Est-ce un commandement de Jésus ? De Paul ?
le glébeux
le glébeux

Messages : 308
Date d'inscription : 20/02/2018
Localisation : www.apocalypsis.net

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypsis.net

Revenir en haut Aller en bas

La fête de Noël Empty Re: La fête de Noël

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum