Apocalypse 17 : 6 : Elle est ivre du sang des saints

Aller en bas

Apocalypse 17 : 6 : Elle est ivre du sang des saints Empty Apocalypse 17 : 6 : Elle est ivre du sang des saints

Message par Admin le Mer 3 Juil - 22:50

.

Elle est ivre du sang des saints


Apocalypse 17 : 6 : « Je vis cette femme ivre du sang des saints, du sang des témoins de Jésus. En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. »


● Ivre du sang des saints

Jésus, l’Auteur du livre de l’Apocalypse, emploie ici une image très forte !
La grande prostituée, assise sur la bête écarlate pleine de blasphèmes, est ivre du sang des saints. Nous comprenons immédiatement, que cette femme qui prétend servir Dieu a fait couler beaucoup de sang innocent. Elle est pleine de cruauté et d’injustice. Elle a combattu contre Dieu et Jésus-Christ en mettant à mort les témoins de Jésus attachés à la vérité.

Il est difficile de comptabiliser le nombre de victimes de Babylone la grande, mais ils se comptent par millions et Dieu les connaît tous.


● Les croisades :

Huit grandes croisades ont été organisées afin de délivrer le tombeau du Christ des Musulmans.
La première croisade (1095-1099) est lancée à l’appel du pape Urbain II et débouche sur la prise de Jérusalem et la création des Etats chrétiens d’orient. L’extrême barbarie dont les croisés ont fait preuve va traumatiser tout le proche orient.
La huitième croisade a lieu en 1270 et se termine avec la mort de Louis IX (Saint Louis) de la peste.

Les croisades albigeoises, entre 1208 à 1244, sont prêchées par le pape Innocent III contre les hérétiques cathares et vaudois du Languedoc.
Elles se terminent avec le massacre de 215 Cathares qui se réfugient à Montségur et qui, refusant d’abjurer leur foi cathare, périssent sur le bûcher le 16 mars 1244.


● L’inquisition va durer 6 siècles : du 13ème au 19ème siècle

La grande prostituée a commis de nombreux actes de torture et de barbarie au travers de l’Inquisition fondée en 1231 par le pape Grégoire IX et s’étalant sur 6 siècles, jusqu’au XIXème siècle. Des milliers de personnes innocentes remises « au bras séculier » ont été condamnées au bûcher ou à la prison.
En Espagne l’Inquisition est fondée en 1478 à la demande des rois catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon. Elle est un temps sous l'autorité du tristement célèbre grand inquisiteur Thomas de Torquemada. Elle sévit contre tous ceux qui ne sont pas catholiques. C’est ainsi que les autorités espagnoles ont exilé 120 000 juifs qui n’acceptaient pas le catholicisme et que plusieurs milliers de Maures ont péri sur le bûcher.
L’Inquisition est abolie en 1808, puis en 1834.


● Les guerres de religion au XVIème siècle en France

Les guerres de religion sont nombreuses. Intéressons-nous ici à la France et poursuivons le récit du post précédent commencé avec le roi François 1er .

Lien - Babylone la grande la mère des prostituées

Au XVIe siècle, les guerres de religion opposent les protestants aux catholiques, ces derniers voulant éviter la propagation de ce nouveau culte menaçant l'autorité royale.
Le 1er mars 1562, une centaine de protestants se font massacrer par les catholiques alors qu’ils assistent tranquillement à leur culte dans une grange. Cet évènement déclenche la première guerre de religion.
Huit guerres de religion entre protestants et catholiques vont se succéder sur une durée de 36 ans.

Le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, le carillon de l'église de Saint-Germain l'Auxerrois, en face du Louvre, donne le signal du massacre des protestants, à Paris. Les catholiques qui portent une croix blanche à leur chapeau s’en prennent à toutes les maisons des protestants. Les rues sont rouges du sang versé. Le nombre des victimes est évalué à 4 000 à Paris.

Apocalypse 17 : 6 : Elle est ivre du sang des saints Massac10

Ce tableau du massacre de la Saint Barthélemy fut réalisé entre 1576 et 1584 par François Dubois (1529-1584),
rescapé de la tuerie alors que toute sa famille de confession huguenote s’est fait assassiner par les catholiques.

La tuerie dure plusieurs jours, les protestants n’ont que très peu de chance de s'en sortir. Leurs maisons sont pillées et leurs cadavres dénudés sont jetés dans la Seine.
Entre 15 000 et 30 000 protestants sont massacrés dans l’ensemble du pays.

Les guerres s’achèvent avec l’édit de Nantes promulgué par le roi Henri IV (30 avril 1598) qui autorise la religion protestante.
Pendant la fin du règne d’Henri IV (assassiné en 1610) le roi fait respecter l’édit, ce qui protège les protestants.

Cependant, son petit-fils, Louis XIV, cherchant à unifier son royaume sur les plans religieux, administratif et politique, souhaite faire disparaître le protestantisme de France. Il se présente également comme le défenseur de la chrétienté, la majorité des évêques se montrant favorables à une lutte plus efficace contre les Protestants.
En mars 1681, il autorise les Dragons, un corps d'armée particulièrement féroce, à faire des Dragonnades : les soldats logent chez les réformés, qu'ils maltraitent, dépouillent de leurs biens, pillent et parfois, tuent. Sous l'effet de la peur et de ces violentes répressions, les conversions forcées s'accélèrent.
En octobre 1685, Louis XIV, avide d’absolutisme, révoque l’édit de Nantes dans un nouvel édit, l'édit de Fontainebleau, et interdit à nouveau le protestantisme. Il ordonne la destruction des temples et des écoles protestants et recourt à des méthodes brutales pour imposer le catholicisme.

En autorisant les persécutions, le roi Louis XIV provoque une hémorragie démographique.
Près 300 000 huguenots, issus de la bourgeoisie industrieuse et prospère, prennent la fuite clandestinement. Mais aussi les marchands, manufacturiers et artisans, emportant leur savoir-faire. Ils sont accueillis, dans le « Pays du Refuge », terme désignant le pays dans lesquels les protestants trouvent une terre d'asile : Suisse, Angleterre et Provinces-Unies des Pays-Bas.
Dans son oraison funèbre, l’évêque Massillon loue le roi d’avoir « renversé les abominations de l’impiété » et le chanoine Aleaume le qualifie de « Fils aîné de l’Eglise qui ne veut pas d’autres sujets que ses enfants » (p.19).

Lien - oraison funèbre


● D'autres crimes commis par Babylone la grande

Babylone la grande a, pendant toute la période du moyen âge et même au-delà, c'est à dire pendant plus de 1000 ans, interdit l'accès à la vraie connaissance de Dieu. En effet, elle a interdit la lecture, la traduction et l'impression de la Bible pour les gens du peuple. Cela lui a permis de maintenir les populations dans l'ignorance pour mieux les soumettre et les dominer.

De nombreuses personnes ont courageusement traduit et imprimé la Bible et ont dénoncé la toute puissance du clergé et ses fausses doctrines. La plupart d'entre elles ont été condamnés à la torture et au bûcher.
Ces personnes sont mortes pour avoir défendu la vérité et la liberté de servir Dieu avec sa conscience, de manière sincère et intègre.
Ces personnes ont été mises à mort par des cléricaux qui prétendaient représenter Dieu sur terre et agir en son nom!!

Nous verrons dans les prochains posts quelques noms célèbres comme John Wyclif, Jean Hus, William Tyndale et Michel Servet.

Olivier
Admin
Admin
Admin

Messages : 1058
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum