La Polygamie

Aller en bas

La Polygamie Empty La Polygamie

Message par Admin le Ven 18 Jan - 20:19

.

Pourquoi Dieu a-t-il toléré la polygamie?


On sait déjà que les religions n’ont pas été à l’origine de la polygamie. La coutume leur préexistait et elles s’en sont plus ou moins accommodées.
Selon les données anthropologiques disponibles, environ 85 % des sociétés humaines passées ont permis aux hommes d'avoir plus d'une épouse par un mariage polygame.
Les raisons avancées aujourd’hui sont un déséquilibre homme-femme dû aux guerres et une mortalité infantile élevée, l’homme voulant s’assurer une descendance.
(Article complet ici :  Polygamie).

► Ce modèle n’est pas ce que Dieu avait prévu initialement.  Lorsqu’il crée le premier couple, Yahvé déclare :
« C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et ils ne feront qu'un ». Genèse 2 :24.

Le modèle était une femme et un homme. Comment ne faire qu’Un avec la polygamie ? Impossible.

Plus tard Jésus a réaffirmé le principe de la monogamie : «N'avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, a fait l'homme et la femme 5 et qu'il a dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et les deux ne feront qu'un ? 6 Ainsi, ils ne sont plus deux mais ne font qu'un. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.» Matthieu 19 : 4-6.

► Dieu a toléré une pratique qui existait déjà bien avant qu’il n’impose sa Loi. Sans doute que le peuple d’Israël, de nature réfractaire, rebelle et obstinée (selon les traductions, voir Exode 32 :9) aurait eu bien des difficultés à renoncer à la polygamie si courante dans les nations voisines.
L’ancien testament démontre combien les Israélites ont été infidèles à Dieu. Et alors qu’ils ont eu l’immense privilège d’être témoin des plus grandes démonstrations de puissance du Créateur de l’univers, ils ont préféré à de nombreuses reprises adorer des idoles fabriquées par l’homme et adorées par les nations voisines !!!
S’ils désobéissaient à une loi aussi essentielle en tombant dans l’idolâtrie, auraient-ils respecté la monogamie ?
Connaissant parfaitement la nature humaine, Dieu a estimé que le moment n’était pas encore venu d’interdire cette pratique, ancrée dans les mœurs depuis longtemps et qui les aurait sans doute amenés à pécher encore plus.

Par ailleurs, le fait que Dieu tolère temporairement la polygamie a permis à la nation de s’accroître rapidement, assurant ainsi sa survie jusqu’à l’époque du Messie. Il est possible que cette pratique ait procuré une certaine protection à nombre de femmes en leur garantissant un abri et une maisonnée en période de danger.

La Bible parle du lévirat, le frère d'un défunt épousant la veuve de son frère, afin de poursuivre la lignée de son frère. Les enfants issus de ce remariage ont le même statut que les enfants du premier mari. Epouser la femme d’un frère décédé c’est aussi lui assurer une continuité d’appartenance familiale et une subsistance. En ce sens la polygamie pouvait avoir une fonction de soutien social.

► Cependant, la Bible qui ne cache rien, a aussi mis en évidence les tensions, les rivalités et la tristesse liée à la polygamie.

Citons le cas de Sara et Agar épouses d'Abraham.
Genèse 16 :4 : «  Il eut des relations avec Agar et celle-ci tomba enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris. 5 Saraï dit à Abram: «L'injure qui m'est faite retombe sur toi. C'est moi qui ai mis ma servante dans tes bras, mais quand elle a vu qu'elle était enceinte, elle m'a regardée avec mépris. Que l'Eternel soit juge entre toi et moi!»

Egalement le cas de Rachel et Léa. Rachel étant celle que Jacob aimait. Léa espérait gagner le cœur de son mari à chaque fois qu’elle mettait au monde un fils.  
Genèse 29 :34 : « Elle tomba encore enceinte et mit au monde un fils, et elle dit: «Cette fois-ci, mon mari s'attachera à moi, car je lui ai donné trois fils.» C'est pourquoi on l'appela Lévi. »
Genèse 30 : 20 : « Léa dit: «Dieu m'a fait un beau cadeau: cette fois, mon mari habitera avec moi, car je lui ai donné six fils.» Et elle l'appela Zabulon.»


Citons aussi le cas de Anne et Peninna, les 2 épouse d’Elkana (père du prophète Samuel).
« 4 Le jour où Elkana offrait son sacrifice, il donnait des portions à sa femme Peninna et à tous les fils et à toutes les filles qu'il avait d'elle. 5 Mais à Anne, il donnait une portion double, car il l'aimait, même si l'Eternel l'avait rendue stérile. 6 Sa rivale la provoquait pour la pousser à s'irriter de ce que l'Eternel l'avait rendue stérile. 7 Et toutes les années il en allait de même: chaque fois qu'Anne montait à la maison de l'Eternel, Peninna la provoquait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait pas. 8 Son mari Elkana lui disait: «Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas? Pourquoi ton cœur est-il attristé? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils?» 1 Samuel 1 : 4-8.

► De nombreux serviteurs de Dieu du passé ont été polygames. Citons Abraham, Jacob, David, Salomon et tous les rois israélites.

Il était recommandé au roi de ne pas avoir de trop nombreuses épouses. « 17 Qu'il n'ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne se détourne pas de l'Eternel, et qu'il n'accumule pas l'argent et l'or. » Deutéronome 17 :17.
Loin d’écouter ce conseil, le roi Salomon détient le record du nombre de femmes : 700 femmes et 300 concubines, soit 1000 femmes rien que pour un seul homme !!!
Que s’est-il passé ensuite ? Alors qu’il bénéficiait de la plus grande sagesse, des plus grandes richesses, du plus grand prestige qu’on puisse donner à un roi, Salomon a tout gâché vers la fin de son règne en se détournant de son Créateur et en adorant de faux dieux païens.
1 Rois 11 : 2-4 : « Ce fut à ces nations que Salomon s'attacha, par amour pour ces femmes. 3 Il eut 700 princesses pour femmes ainsi que 300 concubines, et ses femmes détournèrent son cœur. 4 A l'époque de la vieillesse de Salomon, ses femmes entraînèrent son cœur à suivre d'autres dieux et il ne s'attacha pas sans réserve à l'Eternel, son Dieu, comme l'avait fait son père David. »

Certains serviteurs de Dieu en revanche n’ont eu qu’une seule femme. C’est le cas d’Isaac, Joseph, Moïse et Job.

► Dieu n’est en aucun cas à l’origine de la polygamie. Il l’a tolérée car elle était ancrée dans les mœurs. Cependant, il a donné des lois pour la règlementer et prévenir les abus.
Exode 21 :10 : « S'il prend une autre femme, il ne supprimera rien à la nourriture, aux vêtements et au droit conjugal de la première. »
Deutéronome 21 : 15-17 : « 15 »Supposons qu'un homme, qui a deux femmes, aime l'une mais pas l'autre et qu'il ait des fils dont l'aîné soit de la femme qu'il n'aime pas. 16 Quand il partagera son bien entre ses fils, il ne pourra pas reconnaître comme premier-né le fils de celle qu'il aime à la place du fils de celle qu'il n'aime pas et qui est vraiment l'aîné. 17 Il reconnaîtra au contraire comme premier-né le fils de celle qu'il n'aime pas et il lui donnera une double portion de son bien, car ce fils est le premier de ses enfants. Le droit d'aînesse lui appartient. »


► La polygamie étant autorisée, cela donnait droit à l’homme d’avoir plusieurs femmes et donc d’avoir des relations sexuelles avec plusieurs partenaires.
En revanche, la femme ne pouvait avoir de relations sexuelles qu’avec un seul homme : son mari.
De ce fait, la loi concernant l’adultère s’appliquait différemment pour l’homme et la femme.
Si l'homme couchait avec une femme déjà mariée, les deux coupables étaient lapidés.
« 10 Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s'il commet un adultère avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères seront punis de mort. » Lévitique 20 :10.

Si l'homme couchait avec une jeune fille, il devait normalement l'épouser et en faire une autre épouse.
« Si un homme séduit une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée et couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme." Exode 22:16.

► Jésus rétablit le modèle originel prévu par Dieu concernant les couples et les premiers chrétiens devaient tous se conformer à ces principes. (1 tim 3 :2).
Avec le rétablissement de la monogamie, chaque mari devait rester fidèle à une seule femme, son épouse. Toute relation sexuelle avec une autre femme était désormais considérée comme un adultère.

Mais Jésus va même plus loin en disant : « 27 Vous avez appris qu'il a été dit : « Tu ne commettras pas d'adultère. » 28 Eh bien, moi je vous dis : Si quelqu'un jette sur une femme un regard chargé de désir, il a déjà commis adultère avec elle dans son cœur. » Matthieu 5 : 27.
Il n’est pas question ici d’admirer la beauté d’une femme et de la trouver jolie, il est question de ressentir de la convoitise, d’éveiller son désir sexuel à l’égard d’une autre personne que son épouse.
Dieu et Jésus lisent dans nos cœurs et connaissent nos mobiles, nos intentions les plus profondes, nos désirs les plus cachés. Le fait de nourrir du désir pour une autre femme que la sienne est déjà une forme d’infidélité.

Olivier


Dernière édition par Admin le Lun 4 Mar - 10:40, édité 1 fois
Admin
Admin
Admin

Messages : 875
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par JOEL le Ven 18 Jan - 20:55

Il est vrai que quand j'ai lu le récit de la Genèse, j'ai été surpris de voir que JACOB avait eu autant d'enfants, avec ses femmes et leurs servantes.

Encore une fois, je remarque que Jésus-Christ a changé la donne en réaffirmant les principes de monogamie,afin sûrement de rétablir l'égalité des sexes.

Le problème de la poligamie dans la Bible, c'est que trop de religions, les mormons par exemple, s'en servent pour justifier leurs comportements, avec peut-être quelques abus ....

Fabrice alias Joël
JOEL
JOEL

Messages : 32
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 42
Localisation : Seine-et-Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Admin le Sam 19 Jan - 10:07

Les mormons (ou saints des derniers jours) polygames sont aujourd'hui minoritaires mais tu as raison, ils se servent de la Bible pour justifier leur choix.
Cela indique qu'ils n'ont pas compris la transition opérée avec Jésus-Christ qui a réaffirmé le principe d'une femme pour un homme afin qu'ils soient unis au point de ne former qu'un.

Cela est bien regrettable pour une religion qui se dit chrétienne!

Mais rappelons-nous que les Mormons ne se basent pas vraiment sur la Bible, ils ont leur propre livre, le livre des Mormons basé sur les paroles de Joseph Smith, leur prophète qui a reçu la révélation vers 1820 de l’ange Moroni pour rétablir "la vérité ".

Olivier
Admin
Admin
Admin

Messages : 875
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par JOEL le Sam 19 Jan - 12:00

En effet, c'est bien regrettable.

Je crois que la polygamie est également admise dans d'autres religions.
JOEL
JOEL

Messages : 32
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 42
Localisation : Seine-et-Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Admin le Sam 19 Jan - 12:29

.
A ma connaissance, ce sont des religions qui ne sont pas liées à la Bible comme l'islam et les religions tribales d'Afrique.

Voici une carte du monde des pays qui autorisent la polygamie.

La Polygamie Carte-10
Admin
Admin
Admin

Messages : 875
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par JOEL le Sam 19 Jan - 13:03

Merci, Olivier ! Smile
JOEL
JOEL

Messages : 32
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 42
Localisation : Seine-et-Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Helena le Sam 19 Jan - 15:19

Olivier a écrit:► Dieu a toléré une pratique qui existait déjà bien avant qu’il n’impose sa Loi. Sans doute que le peuple d’Israël, de nature réfractaire, rebelle et obstinée (selon les traductions, voir Exode 32 :9) aurait eu bien des difficultés à renoncer à la polygamie si courante dans les nations voisines.
L’ancien testament démontre combien les Israélites ont été infidèles à Dieu. Et alors qu’ils ont eu l’immense privilège d’être témoin des plus grandes démonstrations de puissance du Créateur de l’univers, ils ont préféré à de nombreuses reprises adorer des idoles fabriquées par l’homme et adorées par les nations voisines !!!
S’ils désobéissaient à une loi aussi essentielle en tombant dans l’idolâtrie, auraient-ils respecté la monogamie ?
Connaissant parfaitement la nature humaine, Dieu a estimé que le moment n’était pas encore venu d’interdire cette pratique, ancrée dans les mœurs depuis longtemps et qui les aurait sans doute amenés à pécher encore plus.

Je comprends cette idée.

Cependant, la nation d'Israël a été mise à part, lorsqu'elle s'est développée en Egypte, sans se mélanger aux Egyptiens.
Pendant les 400 ans en Egypte, les Israélites, tous issus d'une seule famille: celle de Jacob, auraient pu ancrer dans leur mode de vie la monogamie - et cela d'autant plus que les Egyptiens qui vivaient autour d'eux n'étaient pas polygames (pour ce que j'ai pu en lire)....
Qu'en penses-tu?

Helena
Helena
Helena

Messages : 78
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Admin le Mar 22 Jan - 22:36

Cette remarque est tout à fait intéressante.
Etant donné que le peuple d'Israël dans sa totalité provient d'une seule famille: celle de Jacob (dont le nom a été changé par Dieu en "Israël"), il était facile à Dieu d'imposer la monogamie tout comme il a interdit l'idolâtrie ou imposé la circoncision par exemple...
Et il semblerait que chez les Egyptiens de l'antiquité la polygamie était autorisée mais pas la règle. Elle était la plupart du temps associée au pouvoir et à la richesse.
Le peuple d'Israël ayant été mis à part en Egypte (Dieu l'a voulu ainsi de façon à en faire une nation pour son nom qui ne se mélange pas aux autres et qui se prépare à accueillir le messie) pourquoi la monogamie n’a-t-elle pas été imposée...?

Dieu connaissait les coutumes des nations occupant les territoires que les Israélites allaient conquérir. Leur immoralité était telle que Dieu avait décidé de les exterminer. Il est probable également qu’elles pratiquaient la polygamie comme la plupart des peuples de cette région.
Dieu n’a pas voulu imposer encore plus de restrictions en imposant la monogamie.

Par ailleurs, à cause des guerres de conquête, il savait que de nombreuses femmes se retrouveraient sans époux. La polygamie permettait de réduire le nombre de veuves. Et le lévirat permettait à un homme défunt d’avoir tout de même une descendance grâce à son frère qui prendrait en charge sa belle-sœur et lui donnerait des enfants.
Enfin, la polygamie permettait à la nation d’Israël de s’accroitre et devenir une nation puissante pouvant résister aux peuples alentour.

Cependant, viendrait le moment où les choses seraient rétablies : la monogamie, une femme pour un homme et l’adultère concernerait alors de manière indifférente l’homme et la femme.

Olivier
Admin
Admin
Admin

Messages : 875
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Helena le Mer 23 Jan - 19:41

Merci Olivier pour toutes ces explications.

Donc, si je comprends bien la femme ne devait connaître au cours de sa vie que son mari, l'adultère étant puni de mort.
Le mari pouvait avoir autant de femmes qu'il voulait (comment Salomon a fait avec 1000 femmes, je ne sais pas... même à raison d'une femme différente par nuit, il lui faudrait à peu près 3 ans pour avoir des relations sexuelles avec elles toutes, ce qui signifie que, en supposant qu'il "occupe" bien de toutes ses femmes, la femme connaîtrait le lit du roi environ 1 fois tous les 3 ans....! Et en plus elle doit lui être fidèle...). king

Mais je vais aller plus loin dans mon questionnement.

Une jeune femme devait-elle obligatoirement être vierge lors de son mariage? J'ai en effet lu un passage où elle se fait lapider, les parents n'ayant pas pu montrer le drap sali de sang...

Evidemment, on ne vérifiait pas si un homme avait connu 10 ou 100 femmes avant son mariage... Sad

Peux-tu expliquer cela Olivier??
Helena
Helena

Messages : 78
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Admin le Jeu 24 Jan - 18:08

.
Je vais essayer.... calmement.... d'aborder certains points "délicats"....  pale

Du fait de la polygamie, les exigences étaient très différentes envers les hommes et les femmes ; ce qui, avec nos yeux d’aujourd’hui nous semble terriblement injuste.
Je comprends ce sentiment.
Il faut maintenant nous placer dans le contexte de l’époque où la polygamie était couramment acceptée.

Le fait qu’un homme puisse avoir plusieurs femmes lui permettait en effet une liberté sexuelle que n’avait pas la femme. Ainsi, même marié, il pouvait se laisser séduire par une autre femme et avoir des relations sexuelles avec elle sans devoir subir la lapidation… (du moment que cette femme n’était pas déjà mariée).
Le fait qu’un homme ait des relations sexuelles avec plusieurs femmes était accepté.
(c’est encore le cas aujourd’hui dans certaines cultures même chrétiennes !).

Par contre, en effet, la femme devait être fidèle à son mari même avant de le connaître.
Une jeune femme était déjà considérée comme mariée à un homme, elle devait être fidèle à son futur mari qu’elle ne connaissait peut-être pas encore.

Deutéronome 22 : 13-21 : « 13 Supposons qu'un homme ait épousé une femme, qu'il se soit uni à elle et que, par la suite, il la prenne en aversion 14 et invente contre elle une fausse accusation et lui fasse une mauvaise réputation, en disant qu'il ne l'a pas trouvée vierge quand il l'a épousée et s'est approché d'elle. 15 Dans ce cas, les parents de la jeune femme apporteront aux responsables de la ville qui siègent aux portes de la cité les preuves de sa virginité. 16 Le père leur déclarera : « J'ai donné ma fille en mariage à cet homme, mais il l'a prise en aversion,17 et maintenant, il invente contre elle une fausse accusation, prétextant ne pas l'avoir trouvée vierge. Or, voici les preuves de sa virginité. » Alors ils déplieront devant les responsables le drap de la nuit de noce. 18 Les responsables de cette ville prendront l'homme et lui infligeront un châtiment, 19 parce qu'il a porté atteinte à la réputation d'une vierge d'Israël, ils le condamneront à une amende de cent pièces d'argent qu'ils remettront au père de la jeune femme ; elle restera sa femme tant qu'il vivra : il n'aura plus le droit de la renvoyer. 20 Si, au contraire, l'accusation s'avère fondée et si la virginité de la jeune femme n'est pas prouvée, 21 on l'amènera à l'entrée de la maison de son père, ses concitoyens la feront mourir à coups de pierres parce qu'elle a commis une chose infâme en Israël en se déshonorant lorsqu'elle vivait encore dans la maison de son père. Ainsi vous ferez disparaître du milieu de vous la souillure qu'entraîne le mal. »

Si une jeune femme commettait la fornication et avait donc été, en quelque sorte, infidèle à son futur époux, au moment de son mariage, elle était considérée comme adultère et devait être lapidée (si la preuve de sa virginité n’avait pas pu être présentée).
Par contre, si l’accusation n’était pas fondée, c’est le mari qui devait payer une amende au père de la jeune femme et il ne pourrait pas répudier sa femme durant toute sa vie.

C’est la raison pour laquelle une jeune fille qui avait eu des relations sexuelles avant le mariage était tenue de le signaler :
- Si elle avait été consentante, elle était tenue d’épouser l’homme avec qui elle a eu des relations sexuelles :
Exode 22 :16 : « Si un homme séduit une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée et couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme. »

- Si elle avait été victime d’un viol, elle devait épouser l’homme qui l’avait violée.

J’entends déjà Helena s’écrier : « Quoi, elle doit épouser son violeur, son bourreau ? »   affraid

Avec le regard d’aujourd’hui cela parait inconcevable en effet. Un violeur détruit la plupart de temps la vie de la femme qu’il a violée et il doit être condamné pour cela.
Comment expliquer cette loi divine alors ?

A l’époque, une jeune femme qui perd sa virginité était déshonorée aux yeux de la communauté, cela devait très certainement être très difficile à vivre.
Une façon pour un violeur de payer pour son crime était de l’épouser sans avoir jamais la possibilité de la renvoyer. Ainsi l’honneur de la jeune femme était sauf.

L’homme qui violait une jeune femme devait donner au père 50 cicles d’argent et parce qu’il en avait abusé et l’avait humiliée, il ne pourrait pas la répudier de toute sa vie.

Deutéronome 22 : 28, 29 : 28 Si un homme trouve une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée, et qu'il la saisisse et couche avec elle, et qu'ils soient trouvés, 29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante pièces d'argent, et elle sera sa femme, puisqu'il l'a humiliée; il ne pourra pas la renvoyer, tant qu’il vivra ».

L’histoire du viol de Tamar par Amnon, son demi-frère nous aide à comprendre cela :

« 11 Comme elle les lui présentait à manger, il l'attrapa et lui dit: «Viens, couche avec moi, ma sœur.» 12 Elle lui répondit: «Non, mon frère, ne me déshonore pas, car on n'agit pas de cette manière en Israël. Ne commets pas cet acte odieux! 13 Où irais-je, moi, traîner ma honte? Et toi, tu serais comme l'un des plus ignobles en Israël. Maintenant, parle donc au roi et il ne m'empêchera pas d'être à toi.» 14 Mais il ne voulut pas l'écouter. Il se montra plus fort qu'elle et il la viola, il coucha avec elle. 15 Puis Amnon éprouva de la haine envers elle, une haine plus forte encore que ne l'avait été son amour, et il lui dit: «Lève-toi, va-t'en!» 16 Elle lui répondit: «Non! N'augmente pas, en me chassant, le mal que tu m'as déjà fait.» 17 Il refusa de l'écouter. Appelant le garçon qui était à son service, il dit: «Qu'on fasse partir cette femme de chez moi, qu'on la mette dehors! Et ferme la porte derrière elle!» 18 Elle portait une robe de plusieurs couleurs. C'était en effet la tenue que portaient les filles du roi aussi longtemps qu'elles étaient vierges. Le serviteur d'Amnon la fit sortir et ferma la porte derrière elle. 19 Tamar déversa de la cendre sur sa tête et déchira sa robe multicolore. Elle mit la main sur sa tête et s'en alla en poussant des cris ». 2 Samuel 13 : 11-19.

Le verset de Deutéronome 22 :28 indique qu’il faut cependant que l’homme et la jeune femme trouvés, découverts, surpris… cet selon certaines traductions : pris sur le fait (de l’hébreu MATSA).

Deutéronome 22 : 28, 29 : « 28 Si un homme trouve une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée, et qu'il la saisisse et couche avec elle, et qu'ils soient trouvés /pris sur le fait, 29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille cinquante pièces d'argent, et elle sera sa femme, puisqu'il l'a humiliée; il ne pourra pas la renvoyer, tant qu’il vivra ».  

Un violeur pouvait être pris sur le fait si la fille criait et se faisait entendre… (ce qu’il était conseillé aux filles de faire - selon Deutéronome 22 : 23-27, la fiancée qui se faisait violer en ville devait crier sinon elle était lapidée en même temps que le violeur).
Etre pris sur le fait ne signifie pas forcément « en pleine action de viol ». Cela pourrait se faire tout de suite après, des témoins pouvant attester du traumatisme de la jeune femme prouvant qu’elle a bien subi un viol.
On pourrait comparer cela à des voleurs qui se font surprendre, par forcément en pleine action de vol, mais plus tard après que l'alerte du propriétaire lésé ait été donnée et les voleurs retrouvés avec la marchandise.

Mais que se passait-il si le viol se passait dans la campagne, au milieu des champs et sans aucun témoin possible ?

L’expression « qu’ils soient trouvés » pourrait vouloir dire « qu’ils soient découverts » ou « qu’on vienne à le découvrir», le mot Matsa désignant le fait de trouver une personne, un objet mais aussi quelque chose de bien ou de mal.

Deutéronome 24 : 1 « Lorsqu'un homme aura pris et épousé une femme qui viendrait à ne pas trouver (Matsa') grâce à ses yeux, parce qu'il a découvert (Matsa') en elle quelque chose de honteux, il écrira pour elle une lettre de divorce, et, après la lui avoir remise en main, il la renverra de sa maison. »

Ainsi, après avoir été violée, la mère par exemple, témoignant qu’elle a bien subi un viol, une procédure judiciaire pouvait être enclenchée et le violeur recherché.
S’il était retrouvé, il devait se plier à la loi : épouser la jeune femme et verser une indemnité à son père.

Olivier
Admin
Admin
Admin

Messages : 875
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Helena le Ven 1 Mar - 23:29

Bonsoir Olivier

Je reviens sur notre discussion concernant la polygamie/ viol.
Il me faut, en effet, un peu de temps à chaque fois pour intégrer ces informations...

Je pense à la jeune fille qui se fait violer par un gros pervers, laid, stupide, méchant... Non seulement, elle vient de subir un viol qui va la traumatiser à vie (brisant ainsi tous ses rêves de bonheur et de mariage dans l'amour), mais en plus elle devra vivre toute sa vie avec cet être ignoble, dormir avec lui, redouter dans la terreur chaque soir en pensant qu'il va la forcer à coucher avec lui (le mariage ne devient-il pas un viol légalisé?). Je ne peux m'empêcher de me dire que je préfèrerais mourir si j'étais à sa place.
C'est peut-être ce qui est arrivé à Abigaïl, une très belle femme intelligente et pleine de bon sens qui était mariée à Nabal, un homme méchant et stupide?
J'ai du mal, Olivier, à comprendre, à accepter... Crying or Very sad

Une deuxième question. Il est dit: si le violeur est surpris, ça veut dire donc, sur le fait ou peu après alors qu'il y a toutes les "preuves" du viol.. n'est-ce pas?
Mais si le violeur disparaît, c'était peut-être un voyou de passage.... Comment la fille va-telle expliquer ce qui lui est arrivé? Si le violeur nie l'agression, que se passe-t-il? Faut-il réunir 2 témoins, comme chez les TJ pour prouver qu'il y a eu agression?

La fille, si elle n'épouse pas son agresseur, va-t-elle être condamnée à mort le jour de son mariage avec un autre homme car elle ne sera pas trouvée vierge...? Elle serait ainsi doublement victime: condamnée à mort pour avoir subi un viol...??? Crying or Very sad

ça se bouscule un peu, j'espère que tu comprends le sens de mes questions...

Merci pour ton écoute de ma révolte intérieure sur ces sujets sensibles...

Helena
Helena
Helena

Messages : 78
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Admin le Lun 4 Mar - 13:12

Helena a écrit:Je pense à la jeune fille qui se fait violer par un gros pervers, laid, stupide, méchant... Non seulement, elle vient de subir un viol qui va la traumatiser à vie (brisant ainsi tous ses rêves de bonheur et de mariage dans l'amour), mais en plus elle devra vivre toute sa vie avec cet être ignoble, dormir avec lui, redouter dans la terreur chaque soir en pensant qu'il va la forcer à coucher avec lui (le mariage ne devient-il pas un viol légalisé?). Je ne peux m'empêcher de me dire que je préfèrerais mourir si j'étais à sa place.

Vu comme ça on pourrait en effet penser que le mariage forcé ainsi appliqué permet au violeur de continuer sa perversité, c’est-à-dire de violer la jeune fille en toute impunité. Et ainsi, au lieu de la sortir des griffes du monstre, on la jette dans ses filets… Cette jeune fille est alors condamnée à vivre dans l’angoisse et l’humiliation perpétuelles…
Avec les normes de justice et de liberté que nous connaissons à notre époque, il ne fait aucun doute que l’on ne pourrait s’empêcher de ressentir un terrible sentiment d’injustice et de révolte.
Cependant, cela se passait à une autre époque, avec des mentalités différentes.

La virginité d’une jeune femme était directement associée à son honneur. La virginité avait un grand prix et celui qui épousait une vierge devait verser au père la dot des jeunes filles vierges (50 pièces d’argent).

► Quand une jeune fille couchait avec un homme sans être mariée, l’homme qui l’avait séduite devait payer sa dot et la prendre pour femme. Si le père refusait de la lui donner comme femme, l’homme devait tout de même payer la dot des jeunes filles vierges.
Exode 22 :16, 17 : « 16 »Si un homme séduit une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée et couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme.
17 Si le père refuse de la lui accorder en mariage, il paiera en argent la valeur de la dot des jeunes filles vierges.
»

► Lorsqu’un mari mettait injustement en doute la virginité de sa jeune femme, cela était très grave. Si la preuve était apportée de la virginité de la jeune femme (drap taché de sang), le mari était condamné à une grosse amende et ne pourrait jamais répudier sa femme.
Deutéronome 22 :19 : « De plus, parce qu'il a porté atteinte à la réputation d'une vierge d'Israël, ils le condamneront à une amende de 100 pièces d'argent, qu'ils donneront au père de la jeune femme. Elle restera sa femme et il ne pourra pas la renvoyer tant qu'il vivra. »
Ainsi, l’obligation de payer une amende et de rester marié à une femme toute sa vie était en quelque sorte une punition pour l’homme irrespectueux.

► En cas de viol, la jeune fille et sa famille étaient déshonorés. Le violeur devait payer la dot des filles vierges, 50 pièces d’argent, et épouser la jeune fille violée afin de racheter son honneur. Il devrait subvenir aux besoins de la jeune femme pendant toute sa vie car il n’aurait jamais le droit de la répudier.
« puisqu'il l'a humiliée; il ne pourra pas la renvoyer, tant qu’il vivra ». Deutéronome 22 :29.
Cette loi devait faire réfléchir tout violeur saisi par un désir sexuel soudain et immédiat, car un acte irréfléchi de quelques minutes pouvait lui coûter très cher et l’engager à vie avec une femme dont il devenait responsable et qui risquait de lui faire payer son crime pendant longtemps… Si la jeune femme ne ressentait qu’amertume, voire dégoût, il allait de toute évidence aussi souffrir du mal qu’il avait commis. On ne peut pas aller contre ses sentiments profonds. Il fallait alors, pour avoir la paix, se racheter au mieux de son acte odieux.

Cette loi devait apprendre aux jeunes hommes à se responsabiliser et à se maîtriser.

Revenons à l’exemple de Tamar violée par son demi-frère Amnon.
Après le viol, Amnon éprouve de la haine et chasse Tamar qu’il désirait tant quelques minutes auparavant… « 15 Puis Amnon éprouva de la haine envers elle, une haine plus forte encore que ne l'avait été son amour, et il lui dit: «Lève-toi, va-t'en!» 16 Elle lui répondit: «Non! N'augmente pas, en me chassant, le mal que tu m'as déjà fait.» 17 Il refusa de l'écouter. » 2 Samuel 13 : 15-17.

David aurait pu exiger qu’Amnon épouse Tamar. Cela aurait racheté l’honneur de Tamar et peut-être évité la vengeance d’Absalom qui a nourri de la haine pour son frère pendant 2 ans.

Helena a écrit:Une deuxième question. Il est dit: si le violeur est surpris, ça veut dire donc, sur le fait ou peu après alors qu'il y a toutes les "preuves" du viol.. n'est-ce pas?

Mais si le violeur disparaît, c'était peut-être un voyou de passage.... Comment la fille va-telle expliquer ce qui lui est arrivé? Si le violeur nie l'agression, que se passe-t-il? Faut-il réunir 2 témoins, comme chez les TJ pour prouver qu'il y a eu agression?
La règle des 2 témoins est la suivante :
Deutéronome 17 :6 : « C'est sur la déposition de 2 ou de 3 témoins que l'on fera mourir quelqu'un; la déposition d'un seul témoin ne suffira pas. »
Hébreux 10 :28 : « Celui qui a violé la loi de Moïse est mis à mort sans pitié, sur la déposition de deux ou de trois témoins. »

Ce principe des 2 témoins s’applique quant l’accusé encourt la peine de mort. Il est en effet important d’éviter toute erreur judiciaire car il n’y a pas de retour en arrière après lapidation.

Cependant, ce principe ne concerne pas le viol.
En effet, quand une jeune fille fiancée se fait violer dans la campagne, le violeur est mis à mort et pourtant il n’y a eu aucun témoin visuel puisqu’il est dit qu’il n’y avait personne pour la secourir.

Deutéronome 22 : 25-27 : «  25 Mais si c'est dans les champs que cet homme rencontre la jeune femme fiancée, s'empare d'elle et couche avec elle, seul l'homme qui aura couché avec elle sera puni de mort. 26 Tu ne feras rien à la jeune fille. Elle n'est pas coupable d'un crime digne de mort, car c'est le même cas que celui où un homme se jette sur son prochain et lui enlève la vie. 27 La jeune fille fiancée que cet homme a rencontrée dans les champs a pu crier sans qu'il y ait eu personne pour la secourir. »

D’ailleurs, y-a-t-il, de façon générale, des témoins directs de viols, d’inceste, de pédophilie… ? NON.
Le témoignage sera donné plus tard en constatant les dégâts physiques, émotionnels, le témoignage de la victime, l’avis médical…

C’est précisément ce que j’ai reproché récemment aux Témoins de Jéhovah dans leur façon de procéder. En effet, en appliquant la règle des 2 témoins lorsque le violeur ou le pédophile nie toute accusation, cela le soustrait à la justice, le criminel reste ainsi en quelque sorte protégé et risque de perpétrer d’autres actes pervers. (En effet où va-t-on trouver des témoins de viol ou de pédophilie ?).
Et même lorsque le cas est avéré, les pédophiles n’ont pas été systématiquement dénoncés aux autorités, les affaires ont été réglées en interne. Une exclusion de la congrégation ne protège pas d’autres victimes potentielles !
Tu peux lire la discussion que j’ai lancée à ce sujet sur leur forum (Evidemment, la discussion a été verrouillée mais les différents arguments ont pu néanmoins être apportés d’un côté comme de l’autre).

 Lien Dénoncer la pédophilie - Forum TJ

Je suis étonnée que tu connaisses la règle des 2 témoins chez les TJ car eux-mêmes l’ignorent pour la plupart…

Helena a écrit:La fille, si elle n'épouse pas son agresseur, va-t-elle être condamnée à mort le jour de son mariage avec un autre homme car elle ne sera pas trouvée vierge...? Elle serait ainsi doublement victime: condamnée à mort pour avoir subi un viol...???

Si une jeune fille se fait violer, elle doit en avertir la famille tout de suite afin de constater l’agression, de rechercher le criminel, et en tout cas afin d’éviter une fausse accusation plus tard.
Une fille qui a couché avec un jeune homme sans être mariée n'est plus vierge non plus. Le jeune homme a dû payer la dot des jeunes filles vierges mais il n’a peut-être pas pu épouser la jeune fille si le père s’y est opposé. Elle sera considérée comme une jeune veuve, ou une jeune divorcée, non vierge le jour de son mariage.
Si la famille ne ment pas en prétendant qu’elle est vierge, le futur mari n’aura pas à payer la dot et n’exigera pas la preuve de sa virginité le jour de son mariage.
Pour une jeune femme violée, c'est la même chose.
Donc, non, une jeune femme violée ne sera pas lapidée pour un crime qu’elle n’a même pas commis !
J’espère que ces quelques précisions auront pu t’apaiser dans ta lecture de la Bible, qui, aux yeux d’aujourd’hui, peut paraître parfois dure ou injuste…

Olivier
.
Admin
Admin
Admin

Messages : 875
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Helena le Mer 6 Mar - 14:31

Admin a écrit:J’espère que ces quelques précisions auront pu t’apaiser dans ta lecture de la Bible, qui, aux yeux d’aujourd’hui, peut paraître parfois dure ou injuste…

C'est un peu mieux, mais je ne peux m'empêcher de me demander pourquoi le violeur de la fille non fiancée n'est pas aussi mis à mort ? Ainsi justice serait faite et la fille pourrait choisir le conjoint qui lui plaît vraiment, au lieu de devoir de marier avec un homme irrespectueux, pervers et violent. Ce n'est pas la jeune fille agressée qui a choisi d'avoir des relations sexuelles, donc son honneur ne devrait pas être atteint...

Admin a écrit:Je suis étonnée que tu connaisses la règle des 2 témoins chez les TJ car eux-mêmes l’ignorent pour la plupart…

C'est tout à fait vrai. En fait, je l'ignorais totalement jusqu'au jour ou je suis tombée sur un site tenu par un ancien qui avait quitté le mouvement suite à une affaire de pédophilie qui avait été traitée de l'intérieur et dans laquelle le coupable n'avait pas eu la condamnation qu'il méritait.

J'ai lu tous les commentaires sur le site TJ, aucune de leurs réponses ne va dans le sens de la victime, au contraire ils sont tous sur la défensive. Ils n'essaient pas de comprendre objectivement pour quelle raison des affaires ont éclaté devant les tribunaux. Leur principale préoccupation reste l'image de la Société (avec un S majuscule). Que le sujet ait été verrouillé ne m'étonne pas non plus...  Rolling Eyes
En tout cas, j'admire ton sang-froid devant un sujet aussi délicat et explosif..!

Helena
Helena
Helena

Messages : 78
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Polygamie Empty Re: La Polygamie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum