La femme qui lance une meule

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

La femme qui lance une meule

Message par Admin le Jeu 1 Mar - 11:50

.
.

La femme qui lance la meule      


♣ Abimélec, le fils de Gédéon et de sa concubine de Sichem, est proclamé roi

Gédéon a 70 fils de ses différentes épouses et un fils naturel, Abimélec, de sa servante et concubine de Sichem. À sa mort, les Israélites se détournent de Dieu et rendent un culte à Baal et Astarté.

Juges 8 : 30-35 : « 30 Gédéon eut 70 fils, tous issus de lui, car il eut plusieurs femmes. 31Sa concubine, qui résidait à Sichem, lui donna aussi un fils, qu'on appela Abimélec. 32 Gédéon, fils de Joas, mourut après une heureuse vieillesse. Il fut enterré dans le tombeau de son père Joas, à Ophra, village de la famille d'Abiézer.
33 Après la mort de Gédéon, les Israélites recommencèrent à se prostituer aux Baals, et ils prirent pour dieu Baal-Berith. 34 Les Israélites ne se souvinrent pas de l'Eternel, leur Dieu, qui les avait délivrés de tous les ennemis qui les entouraient. 35 Ils ne manifestèrent pas non plus d'attachement à la famille de Jerubbaal, c'est-à-dire Gédéon, après tout le bien qu'il avait fait à Israël.
»


Abimélec se rend à Sichem et convainc ses oncles et la ville de le choisir pour roi plutôt que d'être gouvernés par les 70 fils légitimes de Gédéon. Abimélec reçoit 70 pièces d'argent qui lui permettent de recruter des vauriens afin de tuer les 70 fils de Gédéon.

Juges 9 : 5 : « Il vint chez son père à Ophra et tua ses frères, les 70 fils de Jerubbaal, sur une même pierre. Jotham, le plus jeune fils de Jerubbaal, fut le seul rescapé, car il s'était caché. »

Abimélec fait donc tuer ses 70 frères. Seul Jotham, le plus jeune fils de Gédéon, échappe au massacre. Abimélec est proclamé roi par les habitants de Sichem et Jotham le maudit lui et les Sichémites.
Abimélec gouverne pendant trois ans, de -1236 à -1233.

Juges 9 : 22 : «  Abimélec avait dominé 3 ans sur Israël. »


♣ Abimélec veut imposer son autorité par tous les moyens.

Dieu provoque des dissensions entre Abimélec et son peuple, punissant ainsi le roi du meurtre de ses demi-frères et les Sichémites de leur manque de loyauté envers la maison de Gédéon. Chassé par les Sichémites, Abimélec reprend la ville et la détruit. Ce juge impitoyable va jusqu’à bruler vifs un millier d’hommes, femmes et enfants qui se sont réfugiés dans la citadelle de Sichem !

Juges 9 : 45-56 : « 45 Abimélec attaqua la ville pendant toute la journée. Il s'en empara et tua ses habitants. Puis il rasa la ville et y versa du sel.
46 A cette nouvelle, tous les occupants de la citadelle de Sichem se rendirent dans la partie fortifiée du temple du dieu Berith. 47 On avertit Abimélec que tous les occupants de la citadelle de Sichem s'y étaient rassemblés. 48 Alors Abimélec monta sur le mont Tsalmon, ainsi que tout le peuple qui était avec lui. Il prit en main une hache, coupa une branche d'arbre, l'enleva et la mit sur son épaule. Ensuite il dit au peuple qui était avec lui: «Vous avez vu ce que j'ai fait, dépêchez-vous de faire comme moi.» 49 Ils coupèrent chacun une branche et suivirent Abimélec. Puis ils placèrent les branches contre la forteresse et l'incendièrent avec ceux qui s'y trouvaient. C'est ainsi que tous les occupants de la citadelle de Sichem moururent. Ils étaient un millier, hommes et femmes.
»


Il poursuit sa route vers Thébets qu’il assiège. Au milieu de la ville, tous les habitants se réfugient dans une tour fortifiée. Alors qu’il est prêt à y mettre le feu et commettre les mêmes atrocités qu’à Sichem, Abimélec reçoit sur la tête une meule lancée de la tour par une femme. Grièvement blessé, Abimélec demande à son écuyer de l'achever afin qu'on ne puisse pas dire qu'il a été tué par une femme. Ainsi s'accomplit la malédiction de Jotham.

Juges 9 : 50-56 : « 50 Abimélec marcha contre Thébets. Il l'assiégea et s'en empara. 51 Il y avait au milieu de la ville une tour fortifiée, où se réfugièrent tous les habitants de la ville, hommes et femmes. Ils s'y enfermèrent et montèrent sur le toit de la tour. 52 Abimélec parvint jusqu'à la tour. Il l'attaqua et s'approcha de la porte pour y mettre le feu. 53 Alors une femme lança sur sa tête un morceau de meule de moulin et lui brisa ainsi le crâne. 54 Aussitôt il appela le jeune homme qui portait ses armes et lui dit: «Dégaine ton épée et donne-moi la mort, sinon on dira de moi: 'C'est une femme qui l'a tué.'» Le jeune homme le transperça et il mourut. 55 Quand les Israélites virent qu'Abimélec était mort, ils repartirent chacun chez soi.
56 Ainsi, Dieu fit retomber sur Abimélec le mal qu'il avait fait à son père en tuant ses 70 frères, 57 et il fit retomber sur la tête des habitants de Sichem tout le mal qu'ils avaient fait. C'est ainsi que s'accomplit sur eux la malédiction de Jotham, fils de Jerubbaal.
»


Dans l’angoisse, les cris et la panique générale, une femme courageuse et vive d’esprit tue Abimélec qui assiège la ville de Thébets en lui lançant une meule. Cette femme déterminée sauve ainsi tous les habitants de la ville de Thébets qu’Abimélec avait l’intention d’exterminer de la manière la plus horrible qui soit : brûlés vifs !

Olivier
.


Dernière édition par Admin le Lun 11 Juin - 16:47, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 554
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme qui lance une meule

Message par Helena le Ven 2 Mar - 20:48

.
Ce récit, comme beaucoup d'autres, met en évidence la cruauté des rois de l'époque (même si ici il s'agit d'un juge), prêts à mettre à mort tous leurs frères pour s'assurer le pouvoir. 70 frères tout de même!  Evil or Very Mad

Merci de nous faire découvrir ou redécouvrir mais de façon plus complète l'histoire des Israélites. Je viens d'apprendre que Gédéon a eu 70 fils et que juste après sa mort, à nouveau les Israélites se remettent à servir les dieux Baal et Astarté. Ces dieux reviennent sans cesse tout au long de l'ancien testament.

Je viens aussi de découvrir toute l'horreur des agissements d'Abimélec, fils de Samson, qui a fait brûler vifs tous ces pauvres gens!!
C'est abominable!   affraid  pale
J'imagine à peine la terreur, l'angoisse, les cris, les pleurs, la panique... de ces personnes coincées dans la tour tandis qu'Abimélec et ses hommes y mettent le feu sans aucun remords!

Je salue le courage de cette femme, dont on ne connaît malheureusement pas le nom qui a tué le tyran, sauvant ainsi tous les habitants de son village!   queen  

Helena
avatar
Helena

Messages : 73
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum