Sara et la promesse

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Sara et la promesse

Message par Admin le Mar 27 Fév - 12:06

.

Sara


♣ Sara accepte de quitter le confort d'Ur

Sara est la femme d’Abraham, le grand patriarche. Elle est aussi sa demi-sœur. On peut préciser que ce récit se déroule plus de 400 ans avant que Dieu ne communique les prescriptions de la Loi dans laquelle il est strictement interdit d'épouser sa soeur ou sa demi-soeur.
Dieu demande à Abraham de quitter son pays : la ville d’Ur avec tout son confort et ses commodités (comme en témoignent les vestiges archéologiques) pour vivre une vie de nomades sous les tentes.

Genèse 12 : 1 : « 1 L'Eternel dit à Abram: «Quitte ton pays, ta patrie et ta famille et va dans le pays que je te montrerai. »

______________


Hébreux 11: 8, 9: «8 Par la foi, Abraham a obéi à l'appel de Dieu qui lui ordonnait de partir pour un pays qu'il devait recevoir plus tard en héritage. Il est parti sans savoir où il allait. 9 Par la foi, il a séjourné en étranger dans le pays qui lui avait été promis, vivant sous des tentes, de même que Isaac et Jacob qui sont héritiers avec lui de la même promesse. »


♣ La grande beauté de Sara

Sara est une femme extrêmement belle qui attire l’attention des plus grands.
Lorsqu’une famine frappe le pays où ils séjournent, Abraham et Sara se rendent en Egypte. Au cours de ce voyage, Abraham craint pour sa vie et ne présente pas Sara comme étant sa femme, il déclare uniquement qu’elle est sa sœur (ce qui n'est pas complètement faux puisqu'elle est sa demi-soeur).

Cependant, la grande beauté de Sarah finit par arriver aux oreilles du pharaon qui désire alors faire sa connaissance.

Genèse 12 : 10- 15 : « 10 Il y eut une famine dans le pays et Abram descendit en Egypte pour y séjourner, car la famine pesait lourdement sur le pays. 11Comme il était sur le point d'entrer en Egypte, il dit à sa femme Saraï: «Ecoute-moi! Je sais que tu es une belle femme. 12 Quand les Egyptiens te verront, ils diront: 'C'est sa femme' et ils me tueront, tandis que toi, ils te laisseront en vie. 13 Présente-toi donc comme ma soeur afin que je sois bien traité à cause de toi et que je reste en vie grâce à toi.» 14 Lorsque Abram fut arrivé en Egypte, les Egyptiens virent que la femme était très belle. 15 Les intendants du pharaon la virent et la vantèrent au pharaon, si bien que la femme fut emmenée chez le pharaon. »

Le pharaon garde Sara auprès de lui et procure abondance de nourriture à Abraham.

______________

Genèse 12 : 16-20 « 16 Il traita bien Abram à cause d'elle et Abram reçut des brebis, des boeufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses et des chameaux. 17 Cependant, l'Eternel frappa le pharaon et sa famille de grands fléaux à cause de Saraï, la femme d'Abram. 18 Alors le pharaon appela Abram et dit: «Qu'est-ce que tu m'as fait? Pourquoi ne m'as-tu pas informé que c'est ta femme? 19 Pourquoi as-tu prétendu que c'était ta soeur? De ce fait, je l'ai prise pour femme! Voici maintenant ta femme. Prends-la et va-t'en!» 20 Et le pharaon donna l'ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait. »

Ces versets nous montrent que Dieu veille sur Sara.  Il frappe le pharaon et sa famille  de grands fléaux afin qu'il la laisse partir.
La question qui nous vient à l'esprit ici est la suivante: "Le pharaon d'Egypte a-t-il eu des relations sexuelles avec Sara?", ce qui introduirait un acte d'infidélité conjugale au sein du couple supposé être à l'origine du peuple élu de Dieu.

Le verset cité ci-dessus indique que le pharaon a pris Sara pour femme - ce qui signifierait que Sara serait maintenant son épouse?

Certaines traductions traduisent le verset 19 de la façon suivante:

Genèse 12.19:  «Pourquoi m’as-tu dit : “C’est ma sœur” ? Et je me la suis attribuée pour femme. Maintenant, voici ta femme, reprends-la et va-t’en!» Traduction œcuménique de la Bible

Genèse 12.19:  «Pourquoi as-tu dit : C’est ma sœur ? Aussi l’ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends-la, et va-t-en !» Louis Second

Genèse 12.19: «Pourquoi as-tu dit : ‘ C’est ma sœur, de sorte que j’étais sur le point de la prendre pour femme ? Et maintenant voilà ta femme. Prends-la et va-t’en ! » Traduction du monde nouveau

Genèse 12.19:  «19 Why saidst thou, She is my sister? so I might have taken her to me to wife: now therefore behold thy wife, take her,and go thy way. (King James Version).

Genèse 12.19:  «19You said, ‘She is my sister.’ Why did you say that? I took her so that she could be my wife, but now I give your wife back to you. Take her and go! (ERV : Easy-to-Read version)

Ces versets indiquent que le pharaon avait l'intention de prendre Sara pour femme - il voulait qu'elle devienne son épouse.

__________

L'Eternel frappe le pharaon de grands fléaux afin qu'il relâche Sara. En toute logique, Dieu enverrait-il ces fléaux avant ou après que le pharaon n'épouse Sara? On pourrait aussi dire avant ou après avoir eu des relations sexuelles avec elle?

Sachant que le Créateur désire mettre en place une nation spéciale dont la descendance d'Abraham mènerait au Christ, laisserait-il sa promesse faite à Abraham être salie dés le départ par l'adultère? L'enfant que portera Sara (Isaac) sera l'ancêtre du Jésus lui-même, comment pourrait-elle avoir des relations sexuelles avec un autre homme que son époux?

Mais l'histoire de la grande beauté de Sara ne s'arrête pas là.

En effet, une expérience similaire se reproduit plus tard. La très belle Sara est à nouveau remarquée par le roi de Guérar, Abimélec qui l’enlève.
Tout comme en Egypte, Abraham a volontairement omis de dire qu'elle était sa femme et avait uniquement précisé qu'il s'agissait de sa soeur.

Genèse 20 : 2 : « Abraham disait à propos de sa femme Sara: «C'est ma soeur.» Abimélec, roi de Guérar, fit enlever Sara.

C'est alors que Dieu intervient à nouveau afin de protéger Sara. Il prévient Abimélec dans un rêve:

Genèse 20 : 3 : « Alors Dieu apparut à Abimélec dans un rêve pendant la nuit et lui dit: «Tu vas mourir à cause de la femme que tu as enlevée, car elle est mariée. Abimélec, qui ne s'était pas encore approché d'elle, répondit: «Seigneur, détruirais-tu même une nation juste? 5 Ne m'a-t-il pas dit qu'elle était sa sœur et elle-même n'a-t-elle pas dit qu'il était son frère? C'est avec un coeur intègre et des mains innocentes que j'ai agi.» 6 Dieu lui dit dans son rêve: «Je sais moi aussi que tu as agi avec un cœur intègre, si bien que je t'ai moi-même empêché de pécher contre moi. Voilà pourquoi je n'ai pas permis que tu la touches. 7 Maintenant, rends la femme de cet homme, car c'est un prophète. Il priera pour toi et tu vivras. Mais, si tu ne la rends pas, sache que tu mourras, toi et tout ce qui t'appartient.»

Le roi Abimélec a le cœur intègre et réagit très honnêtement dès qu’il apprend que Sara est la femme d’Abraham. Il considère lui-même l'adultère comme un grand péché et reproche à Abraham de lui avoir menti.

Genèse 20 : 4-13:  «8 Abimélec se leva de bon matin, appela tous ses serviteurs et leur raconta toute l'affaire. Ces gens furent alors saisis d'une grande frayeur. 9 Abimélec appela aussi Abraham et lui dit: «Qu'est-ce que tu nous as fait? Quel péché ai-je commis contre toi pour que tu fasses venir sur moi et sur mon royaume un si grand péché? Tu as commis envers moi des actes qui ne doivent pas se commettre.» 10Abimélec dit encore à Abraham: «Quelle intention avais-tu pour agir ainsi?» 11 Abraham répondit: «Je me disais qu'il n'y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays et que l'on me tuerait à cause de ma femme. 12 De plus, il est vrai qu'elle est ma soeur, puisqu'elle est la fille de mon père; seulement, elle n'est pas la fille de ma mère et elle est devenue ma femme. 13 Lorsque Dieu m'a fait errer loin de ma famille, j'ai dit à Sara: 'Voici l'acte de bonté dont tu pourras faire preuve envers moi: partout où nous irons, présente-moi comme ton frère.

Dans ce récit, on se rend bien compte que Dieu est intervenu avant que le roi n'ait de relations intimes avec Sara. Il est bien écrit "qu'Abimélec ne s'était pas encore approché d'elle".

Reprenons les versets 6 et 7:
Genèse 20: 6, 7: « 6 Dieu lui dit dans son rêve: «Je sais moi aussi que tu as agi avec un cœur intègre, si bien que je t'ai moi-même empêché de pécher contre moi. Voilà pourquoi je n'ai pas permis que tu la touches. 7 Maintenant, rends la femme de cet homme, car c'est un prophète. Il priera pour toi et tu vivras. Mais, si tu ne la rends pas, sache que tu mourras, toi et tout ce qui t'appartient

L'intervention de Dieu ne laisse aucun doute quant au fait qu'aucun acte immoral n'aurait été toléré. Dieu déclare clairement:  "Je ne t'ai pas permis que tu la touches".  L'Eternel était prêt à ôter la vie à Abimélec et à tous les siens si Sara n'était pas relâchée. Cela démontre qu'il aurait été impensable que Dieu agisse autrement avec le pharaon d'Egypte.  De toute évidence l'honneur de l'union entre Sara et Abraham devait être préservé. Dieu rappelle qu'Abraham est un prophète. Enfin, Abimélec et le pharaon auraient péché directement contre Dieu lui-même.

Le roi Abimélec réagit avec une grande intégrité de cœur et une grande générosité. L’Eternel guérit Abimélec et tous les siens.

Genèse 20 : 14-17 : « 14 Abimélec prit des brebis et des boeufs, des serviteurs et des servantes, et il les donna à Abraham. De plus, il lui rendit sa femme Sara 15 en disant: «Mon pays est devant toi. Installe-toi où il te plaira.» 16 Quant à Sara, il lui dit: «Je donne à ton frère 1000 pièces d'argent. Ce sera pour toi comme un voile sur les yeux pour tous ceux qui sont avec toi. Ainsi, ton innocence sera prouvée devant tous.»
17 Abraham pria Dieu, et Dieu guérit Abimélec, sa femme et ses servantes, de sorte qu'elles purent avoir des enfants. 18 En effet, l'Eternel avait frappé de stérilité tout le foyer d'Abimélec à cause de Sara, la femme d'Abraham
. »


Dans ces deux récits, Abraham et sa famille fuient la famine pour se réfugier au sein de peuples qui les accueillent. Le patriarche se sent en danger en raison de la grande beauté de son épouse Sara. Lorsque les monarques la prennent chez eux, Jéhovah intervient pour la protéger et inflige des malheurs aux rois et à leur famille. L'adultère est quelque chose de détestable pour Dieu, cela sera plus tard clairement écrit dans la Loi qu'il donnera à Moïse. Il est de ce fait impensable que Dieu laisse se produire une telle chose, combien même il s'agit du pharaon d'Egypte! N'oublions pas que c'est Lui-même qui a demandé à Abraham et Sara de se rendre en Egypte, tout comme il leur a demandé plus tard de se rendre à Guérar.
En toute logique, interviendrait-il miraculeusement avant ou après l'acte immoral? Tout comme pour le roi Abimélec, nous pouvons être sûrs que Dieu est intervenu auprès du pharaon AVANT qu'un adultère ait été commis!
Rappelons-nous qu'Abraham et Sara sont les ancêtres du peuple de Dieu. Ceux avec qui, l'Eternel a établi une alliance selon laquelle toutes les nations de la Terre seraient bénies grâce à leur descendance. Comment aurait-il pu laisser faire un adultère, ou un viol, sur la personne de Sara, la mère de la nation d'Israël ?


♣ Sara, stérile, donne sa servante Agar à Abraham

Sara est stérile et cela doit très certainement lui peser à une époque où le rôle de la femme était surtout d’avoir des enfants.
Dix ans après leur installation dans le pays de Canaan, elle donne sa servante Agar à Abraham pour qu’il lui fasse un enfant. Cela peut nous faire hérisser les cheveux sur la tête! Mais les temps étaient très différents alors. Les servantes faisaient partie intégrante de la famille et étaient dévouées jusqu’à leur mort. Le fait d’avoir un enfant avec le patriarche de la famille était sans doute considéré comme un honneur.

Sara savait que Dieu avait promis à Abraham une postérité à travers laquelle toutes les nations de la terre seraient bénies. Voyant le temps qui passe, et arrivée à un âge avancé, Sara perd l'espoir de donner à son époux la descendance promise. Alors, elle propose à Agar, de porter l'enfant de son mari puisqu'elle est dans l'incapacité de le faire. Pour Agar, c'est la possibilité d'avoir un enfant, et peut-être d'accéder à un statut supérieur.
Il n'y avait aucune romance ou attirance particulière entre Abraham et Agar, l'objectif était uniquement d'avoir un enfant.

Nous verrons plus tard que les descendances d'Agar et de Sara symbolisent quelque chose de plus à l'échelle de l'histoire et des prophéties bibliques.

__________

Genèse 16 : 4: « Il eut des relations avec Agar et celle-ci tomba enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris. »

Le mépris affiché par Agar blesse encore plus Sara, la stérile. Celle-ci s'en plaint alors à Abraham afin qu’il prenne ses responsabilités vis à vis de ce problème.

Genèse 16 : 5-11 :5 Saraï dit à Abram: «L'injure qui m'est faite retombe sur toi. C'est moi qui ai mis ma servante dans tes bras, mais quand elle a vu qu'elle était enceinte, elle m'a regardée avec mépris. Que l'Eternel soit juge entre toi et moi!» 6 Abram répondit à Saraï: «Ta servante est en ton pouvoir. Traite-la comme tu le jugeras bon.» Alors Saraï maltraita Agar, de sorte que celle-ci s'enfuit loin d'elle.»

Sara parle à Abraham avec beaucoup de franchise afin de rétablir le respect qui lui est dû. Elle dit même "Que l'Eternel soit juge entre toi et moi!".  Pour quelle raison lui dit-elle cela?
Elle prend Dieu à témoin car elle demande à ce que justice soit faite et que son mari prenne ses responsabilités afin de rétablir la situation.
Alors, Abraham donne à Sarah toute autorité sur Agar. Mais Sara, très aigrie, maltraite sa servante de sorte qu'elle s'enfuit loin d'elle.

Genèse 16 : 7-11 : « 7 L'ange de l'Eternel la trouva près d'une source d'eau dans le désert, près de la source qui est sur le chemin de Shur. 8 Il dit: «Agar, servante de Saraï, d'où viens-tu et où vas-tu?» Elle répondit: «Je m'enfuis loin de Saraï, ma maîtresse.» 9 L'ange de l'Eternel lui dit: «Retourne vers ta maîtresse et humilie-toi sous son pouvoir.» 10 Puis l'ange de l'Eternel lui affirma: «Je multiplierai ta descendance. Elle sera si nombreuse qu'on ne pourra pas la compter.» 11 L'ange de l'Eternel lui dit: «Te voici enceinte. Tu mettras au monde un fils à qui tu donneras le nom d'Ismaël, car l'Eternel t'a entendue dans ton malheur. »

Agar met au monde Ismaël, ancêtre de nombreux peuples arabes. Abraham est alors âgé de 86 ans.


♣ Sara doit donner naissance à la descendance menant à Christ

Abraham a enfin un fils, Ismaël. Cependant, la descendance promise à Abraham, par laquelle toutes les nations de la Terre seraient bénies, doit descendre de Sara.

Genèse 17 : 16, 17 : « 16 Je la bénirai et je te donnerai même un fils à travers elle. Je la bénirai et elle donnera naissance à des nations; des rois seront issus d'elle.» 17 Abraham tomba le visage contre terre; il rit et dit dans son coeur: «Un fils pourrait-il naître à un homme de 100 ans? Et Sara, âgée de 90 ans, pourrait-elle mettre un enfant au monde?» (…)21 Cependant, mon alliance, je l'établirai avec Isaac, le fils que Sara te donnera à cette époque-ci de l'année prochaine.»

14 ans après la naissance d’Ismaël, alors que Sara est âgée de 90 ans et Abraham âgé de 100 ans, Sara met au monde un fils : Isaac.


__________

Genèse 21 : 1, 2 : « 1 L'Eternel intervint en faveur de Sara comme il l'avait dit, il accomplit pour elle ce qu'il avait promis: 2 Sara tomba enceinte et donna un fils à Abraham dans sa vieillesse, au moment fixé dont Dieu lui avait parlé. 3 Abraham appela Isaac le fils qui lui était né, que Sara lui avait donné. »

Hébreux 11 : 11 : « 11 C'est aussi par la foi que Sara elle-même a été rendue capable d'avoir une descendance. Malgré son âge avancé, elle a donné naissance à un enfant parce qu'elle a cru à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. »


On peut se demander pour quelle raison Dieu a-t-il attendu aussi longtemps afin de permettre à Sara de tomber enceinte? Cela aurait certainement été plus facile pour elle d'avoir son bébé plus jeune....!

Dieu ne laisse rien au hasard. Il maîtrise les années et les évènements selon ses plans. Le fait d'attendre aussi longtemps permet de mettre en place une première descendance à Abraham. Puis, 14 ans plus tard, c'est la lignée menant à Christ qui est initiée. Ces deux postérités s'opposeront à un moment important de l'histoire.

Un évènement préfigure cette opposition. Environ 5 ans après la naissance d’Isaac, Sara assiste à une scène qui lui fait comprendre que son fils est, comme on le dirait aujourd’hui, harcelé par son grand frère.
Elle demande à Abraham de chasser son fils Ismaël, cela peut sembler très dur et pourtant Dieu lui-même demande à Abraham d’écouter sa femme.

Genèse 21 : 9-12 : « 9 Et Sara vit le fils d'Agar Egyptienne, qu'elle avait enfanté à Abraham, se moquer. 10 Et elle dit à Abraham: Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n'héritera point avec mon fils, avec Isaac. 11 Cette parole déplut beaucoup à Abraham parce que c'était son fils.12 Cependant, Dieu dit à Abraham: «Que cela ne te déplaise pas à cause de l'enfant et de ton esclave. Quoi que te dise Sara, écoute-la, car c'est par Isaac qu'une descendance te sera assurée. »

Cet évènement a été repris plus tard par l'apôtre Paul, dans sa lettre aux Galates, pour expliquer que la descendance d'Agar persécute les chrétiens tout comme Ismaël persécutait Isaac. Les descendants d'Agar n'auront aucune part de l'héritage promis aux descendants de la femme libre: celle de Sara.

Galates 4: 28-30: "28 Or vous, frères, vous êtes les enfants de la promesse, comme Isaac. 29 Mais, autrefois, le fils conçu de manière simplement humaine persécutait le fils né par l'intervention de l'Esprit, et il en est de même aujourd'hui. 30 Or, que dit l'Ecriture ? Renvoie l'esclave avec son fils, car le fils de l'esclave n'aura aucune part à l'héritage avec le fils de la femme libre. 31 Ainsi, mes frères, nous ne sommes pas les enfants d'une esclave, mais de la femme libre."

Mais alors si cette descendance ne produit pas les oeuvres de l'Eternel, pour quelle raison Dieu a-t-il prévu de la mettre en place?

Elle doit jouer un rôle important dans les temps de la fin. Nous en reparlerons ultérieurement.

Nous pouvons retenir en tout cas, grâce au récit de la vie de Sara, que quel que soit le lieu et l'époque, une femme doit pouvoir s’exprimer avec franchise, exiger le respect et la justice, et demander des choses très importantes. Nous comprenons aussi que Dieu est à l'écoute des femmes et de ce qu'elles ressentent.  A l'exemple d'Abraham, les époux sont encouragés à écouter leur épouse et à tenir compte de leur émotions.

Olivier
.


Dernière édition par Admin le Jeu 14 Juin - 18:55, édité 11 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 554
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sara et la promesse

Message par Helena le Mer 28 Fév - 18:09

.

Sarah devait être vraiment très belle pour attirer autant l'attention et la convoitise des hommes les plus importants et les plus riches!   queen
Malgré cela, elle a accepté de vivre une vie simple de nomade sous les tentes.
Elle a longtemps espéré avoir un enfant. Elle a attendu d'avoir 90 ans pour tomber enceinte de façon miraculeuse grâce à Jéhovah Dieu!

Elle s'affirmait devant son mari, et exigeait le respect qui lui était dû.
Quand elle a demandé à son époux de se débarrasser de son premier fils, Dieu lui-même lui a dit "Quoi que te dise Sara, écoute-la ".
Cela est rassurant car il indique que Dieu lui-même désire que la femme s'exprime au sein du couple, et il demande à ce que le mari écoute ses paroles et ses émotions.   cheers

Merci de mettre en évidence ces points....  Smile

Helena
.
avatar
Helena

Messages : 73
Date d'inscription : 28/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum