Bêtes 5 : La bête qui ressemble à un ours

Aller en bas

Bêtes 5 : La bête qui ressemble à un ours

Message par Admin le Lun 22 Jan - 14:20

D
.

♠️ La deuxième bête qui ressemble à un ours :

Daniel 7: 5 : «  Puis est apparue une deuxième bête, qui ressemblait à un ours. Elle se dressait sur un côté; elle avait trois côtes dans la gueule, entre les dents. On lui disait: 'Lève-toi, mange beaucoup de viande!' »

La seconde bête ressemble à un ours. La prophétie nous dit qu'il a 3 côtes dans la gueule. Il s’agit de l’empire qui succède à Babylone, l’empire médo-perse.

Pourquoi est-il représenté par un ours ?

Parce qu’il a un grand appétit de conquêtes et veut dominer les nations voisines. Les 3 côtes représentent 3 peuples qui sont sous sa domination : l’Egypte, Israël et Babylone. Certainement, ces 3 nations symbolisent-elles les peuples les plus influents de l’époque.
L’Empire médo-perse règnera sur la nation juive pendant plus de 200 ans, depuis la chute de Babylone en 539 avant notre ère jusqu’à ce qu’il soit à son tour renversé par les Grecs en 331.  

Le conquérant de Babylone : Cyrus le Perse a permis aux Juifs, alors en captivité, de retourner chez eux et a ordonné la reconstruction du temple de Jérusalem accomplissant ainsi une prophétie biblique.

Esaïe 44 : 28 « Je dis à propos de Cyrus: «Il est mon berger et il accomplira toute ma volonté. Il dira à Jérusalem: 'Sois reconstruite!' et au temple: 'Que tes fondations soient posées!

Ainsi, deux siècles avant la défaite de Babylone, le prophète Esaïe avait prédit le nom du conquérant perse : Cyrus le Grand – plus de 150 ans avant sa naissance !

Et ce n’est pas tout, les prophéties bibliques avaient même prédit la stratégie qu’utiliserait Cyrus afin de conquérir Babylone !

Il avait écrit en Esaïe 45 :1 : « 1 Voici ce que dit l'Eternel à celui qu'il a désigné par onction, à Cyrus, celui qu'il tient par la main droite pour écraser des nations devant lui et pour désarmer des rois, pour ouvrir des portes devant lui afin que les entrées des villes ne lui soient plus fermées: »

Esaïe et Jérémie ont tous deux annoncé que les “ fleuves ”, ou fossés protecteurs de la cité, alimentés par l’Euphrate, seraient taris.

Esaïe 44 :27 : « 27 Je dis aux profondeurs de la mer: «Asséchez-vous! Je vais faire disparaître vos courants

Jérémie 50 : 35-39 : « 35 Que l'épée frappe les Babyloniens, déclare l'Eternel, qu'elle atteigne les habitants de Babylone, ses chefs et ses sages! 36 Que l'épée atteigne les faiseurs de prédictions et qu'ils se conduisent comme des fous! Que l'épée atteigne ses guerriers et qu'ils soient terrorisés!  38 Que la sécheresse atteigne son eau, qu'elle arrête de couler! En effet, c'est un pays rempli de sculptures sacrées et ils délirent à cause de ces représentations terrifiantes.
39 Voilà pourquoi les animaux du désert s'y installeront en compagnie des chacals et les autruches y éliront domicile. Babylone ne sera plus jamais habitée. Les générations passeront, mais plus personne n'y résidera.
»


Les historiens grecs Hérodote et Xénophon attestent l’exactitude de ces prophéties, expliquant même que, la nuit où la ville a été prise, ses habitants festoyaient.

Esaïe 21 :5,9 : « 5 On dresse la table, on dispose des coussins, on mange, on boit... Debout, princes! Graissez le bouclier!  
9 et voici qu'arrive un char, un homme sur un attelage à deux chevaux!» Il prit encore la parole et dit: «Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, et toutes les sculptures sacrées de ses dieux sont en pièces par terre!
»


Daniel 5 :1-6 : «1 Le roi Belshatsar donna un grand festin à ses hauts fonctionnaires au nombre de 1000, et il but du vin en leur présence. 2 Sous l'effet du vin, Belshatsar ordonna que l'on apporte les coupes en or et en argent que son prédécesseur Nebucadnetsar avait enlevées du temple de Jérusalem. C'était afin que le roi et ses hauts fonctionnaires, ainsi que ses femmes et ses concubines, s'en servent pour boire. 3 On apporta alors les coupes en or qui avaient été enlevées du temple, de la maison de Dieu à Jérusalem, et le roi, ses hauts fonctionnaires, ses femmes et ses concubines les utilisèrent pour boire. 4 Ils burent du vin et ils célébrèrent les dieux en or, en argent, en bronze, en fer, en bois et en pierre.
5 A ce moment-là apparurent les doigts d'une main humaine et ils écrivirent, devant le chandelier, sur le plâtre du mur du palais royal. Le roi vit cette partie de main qui écrivait. 6 Il changea alors de couleur, terrifié par ses pensées.
»


Daniel est chargé d’interpréter la vision qui annonce la chute du roi et la prise du royaume par les Mèdes et les Perses.

Daniel 5 : 22-30 : « 22 Et toi, Belshatsar, son successeur, tu n'as pas humilié ton cœur, alors que tu savais tout cela. 23 C'est contre le Seigneur du ciel que tu t'es dressé. Tu as fait apporter devant toi les coupes de son temple et vous les avez utilisées pour boire du vin, toi et tes hauts fonctionnaires, ainsi que tes femmes et tes concubines. Tu as célébré les dieux en argent, en or, en bronze, en fer, en bois et en pierre, qui ne voient pas, qui n'entendent pas et qui ne savent rien, et tu n'as pas donné gloire au Dieu qui tient dans sa main ton souffle et tous tes chemins. 24 C'est pourquoi il a envoyé cette partie de main qui a tracé cette inscription.
25 »Voici l'inscription qui a été tracée: 'Compté, compté, pesé et divisé.' 26 Et voici l'explication de ces mots. Compté: Dieu a fait les comptes de ton règne et y a mis fin. 27 Pesé: tu as été pesé dans la balance et tu as été trouvé léger. 28 Divisé: ton royaume sera divisé et donné aux Mèdes et aux Perses.»
30 La même nuit, Belshatsar, le roi des Babyloniens, fut tué
. »


Belshatsar n’a pas tiré leçon de ce qui était arrivé à Nebuchadnetsar. Il a manqué de respect envers Dieu lui-même en utilisant les ustensiles du temple pour l’orgie et l’idolâtrie. La condamnation de Dieu est immédiate, la même nuit le roi Belshatsar est tué et son royaume est donné aux Mèdes et aux Perses.

En effet, Cyrus ayant détourné l’Euphrate, ses armées sont entrées dans la ville par des portes donnant sur les fossés restées ouvertes. Ils n’ont rencontré presque aucune résistance. L’imposante Babylone est tombée en une nuit !

Darius le Mède
succède au roi chaldéen Belshatsar après la conquête de Babylone par l’armée de Cyrus le Perse. Il est présenté comme « le fils d’Assuérus de la dynastie des Mèdes ».

Daniel 9 : 1 : « 1 La première année de règne de Darius, fils d'Assuérus, de la dynastie des Mèdes, sur le royaume des Babyloniens ».


Daniel 6 :1 : « 1 Darius le Mède s'empara du royaume à l'âge de 62 ans ».

Darius établit des responsables pour gérer les affaires de son royaume, parmi eux se trouve Daniel.

Daniel 6 : 2-5 : « 2 Darius trouva bon d'établir sur le royaume 120 administrateurs qui devaient être répartis dans tout le royaume. 3 Il mit à leur tête trois responsables, parmi lesquels figurait Daniel, afin que les administrateurs leur rendent des comptes et que le roi ne subisse aucun dommage. 4 Daniel se montrait supérieur aux autres responsables et aux administrateurs parce qu'il y avait en lui un esprit extraordinaire. Le roi pensait à lui confier la responsabilité de tout le royaume. 5 Les responsables et les administrateurs cherchèrent alors une occasion d'accuser Daniel en rapport avec les affaires du royaume. Cependant, ils ne purent trouver aucune occasion de le faire, aucune faute de sa part, parce qu'il était fidèle et qu'on ne trouvait chez lui ni négligence ni faute. »

Sans doute par jalousie, mais peut-être aussi parce que l’intégrité de Daniel met un frein à la corruption, les autres hauts fonctionnaires essaient de piéger Daniel. Ils cherchent alors dans le culte de Daniel une interdiction qui le mettrait en porte-à-faux avec le roi.

Daniel 6 : 6-10 : « 6 Ces hommes dirent: «Nous ne trouverons aucun motif d'accusation contre ce Daniel, à moins d'en trouver un dans la loi de son Dieu.» 7 Puis ces responsables et ces administrateurs se précipitèrent vers le roi et lui dirent: «Roi Darius, puisses-tu vivre toujours! 8Tous les responsables du royaume, les intendants, les administrateurs, les conseillers et les gouverneurs sont d'avis que le roi proclame un édit comportant une interdiction sévère: toute personne qui, dans l'espace de 30 jours, adressera des prières à un autre, dieu ou homme, que toi, roi, sera jetée dans la fosse aux lions. 9 Maintenant, roi, confirme l'interdiction et écris le décret afin qu'il ne puisse pas être modifié, comme la loi des Mèdes et des Perses qui est irrévocable.» 10 Là-dessus le roi Darius écrivit le décret d'interdiction. »

Le roi Darius publie alors un décret exigeant que toutes les prières ne soient adressées qu’au roi lui-même pendant 30 jours. Daniel, bien évidemment ne peut obéir à cet ordre.

En apparence, ce décret semble résulter de la loyauté des hauts fonctionnaires  qui désirent asseoir Darius, un étranger, dans la fonction de roi qu’il vient de recevoir. Dans la réalité son seul but est de faire tomber Daniel.

Comme on peut s’y attendre, Daniel continue de prier son Dieu Jéhovah comme à son habitude sans se soumettre à l’interdiction du roi. Ses accusateurs s’empressent de dénoncer Daniel au roi Darius qui ne peut revenir sur le décret qu’il a lui-même promulgué malgré sa profonde tristesse !

Daniel 6 : 15, 16
:  «15 Le roi fut très attristé quand il entendit cela. Il prit à coeur de délivrer Daniel et jusqu'au coucher du soleil il s'efforça de le sauver.16 Mais ces hommes insistèrent auprès du roi et lui dirent: «Sache, roi, que d'après la loi des Mèdes et des Perses, aucune interdiction ni aucun décret confirmé par le roi ne peut être modifié.»

Le décret étant signé, personne ne peut revenir dessus, Daniel est donc jeté dans la fosse aux lions malgré les efforts sincères de Darius pour trouver un moyen de contourner l’ordonnance immuable.

Daniel 6 : 17, 18
:  « Le roi dit à Daniel: «Que ton Dieu, que tu sers avec persévérance, veuille te délivrer!» 18 On apporta une pierre et on la plaça sur l'ouverture de la fosse. Le roi y apposa l'empreinte de son anneau et de l'anneau de ses hauts fonctionnaires afin que rien ne puisse être modifié pour Daniel. »

Tôt le matin, Darius se précipite pour prendre des nouvelles de Daniel :

Daniel 6 : 20-24
: « 20 Le roi se leva tôt le matin, avec l'aurore, et se précipita à la fosse aux lions. 21 En s'approchant de la fosse, il appela Daniel d'une voix triste et lui demanda: «Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu que tu sers avec persévérance a-t-il pu te délivrer des lions?» 22 Daniel répondit au roi: «Roi, puisses-tu vivre toujours! 23 Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions. Ils ne m'ont fait aucun mal, parce que j'ai été trouvé innocent devant lui. Devant toi non plus, roi, je n'avais rien fait de mal.» 24 Le roi fut alors tout heureux et ordonna de faire sortir Daniel de la fosse. Daniel fut retiré de la fosse. On ne trouva aucune blessure sur lui, parce qu'il avait eu confiance en son Dieu. »

A la grande joie de Darius, Daniel vient d’être sauvé par des anges !
Il déclare alors :
« 26 De par moi l'ordre est donné que, dans tous les gouvernements de mon royaume, on tremble devant le Dieu de Daniel et on le craigne; car il est le Dieu vivant, et il subsiste à jamais, et son royaume est un royaume qui ne sera pas détruit, et sa domination durera jusqu'à la fin. 27 Il sauve et il délivre, et il opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre: c'est lui qui a sauvé Daniel de la puissance des lions. 28 Et ce Daniel prospéra pendant le règne de Darius et pendant le règne de Cyrus, le Perse. » Daniel 6 : 26-28.

A nouveau un roi glorifie le Dieu des cieux. Daniel a prouvé sa fidélité jusqu’à la fin, prêt à mourir en fidèle serviteur de Jéhovah.

La Bible poursuit ses révélations prophétiques concernant la puissance perse :

Daniel 11 :2-4 : « 2 Maintenant, je vais t'annoncer la vérité.» Il y aura encore trois rois qui régneront sur la Perse. Le quatrième amassera plus de richesses que tous les autres et, quand il aura gagné en force grâce à ses richesses, il soulèvera tout le monde contre le royaume de Grèce. »

Les trois rois qui ont succédé à Cyrus le Grand sont Cambyse II, Darius Hystaspe et Xerxès 1er.
Le 4ème roi, soit Xerxès 1er le grand (Assuérus), était l’époux de la reine Esther, il a régné de 486 à 465 av J-C.  La Bible le nomme Assuérus et le décrit régnant depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopie, sur 127 districts administratifs. Suse est sa capitale pendant une grande partie de son règne.

Esther 1 : 1,2 : « 1 C'était à l'époque d'Assuérus, de cet Assuérus qui régnait sur 127 provinces depuis l'Inde jusqu'en Ethiopie. 2 Le roi Assuérus siégeait à ce moment-là à Suse, la capitale. »

Xerxès 1er s’est en effet distingué comme un souverain d’une richesse considérable. Il a aussi levé une immense armée d’un million d’hommes contre la Grèce, il a équipé en même temps une flotte de plus de 1 200 voiles, destinée à longer le littoral de la mer  Égée. Xerxès 1er apparaît dans les livres d’Esther et d’Esdras.
Bien que sept autres rois lui aient succédé sur le trône perse, Xerxès est le dernier empereur perse à porter la guerre en Grèce, dont l’accession au rang de puissance mondiale est décrite dans le livre de Daniel.

Dans la 12e année du règne de Xerxès 1er ou Assuérus, Haman, son premier ministre acquiert beaucoup de pouvoir et exige que tous se prosternent devant lui. Mardochée, le cousin et tuteur d’Esther depuis la mort de ses parents, refuse de s’incliner devant Haman. Celui-ci fomente alors un complot contre le peuple juif qui « reste bien à part parmi les peuples, a des lois différentes de celles de tous les autres peuples et n'applique pas celles du roi. » Le roi permet à Haman d’utiliser l’anneau sigillaire royal afin de sceller un décret prévoyant l’extermination des Juifs. Ce complot est déjoué par Esther qui réussit à intervenir en faveur de son peuple en révélant au roi ses origines juives. Haman est alors pendu. Comme les décrets du Roi sont irrévocables, un nouveau décret est promulgué, qui donne au peuple Juif le droit de se défendre contre leurs assaillants.

Esther 3 : 5-10 : « 5 Haman s'aperçut qu'effectivement Mardochée ne pliait pas le genou et ne se prosternait pas devant lui, et il fut rempli de colère. 6 Cependant, il ne jugea pas suffisant de porter la main contre Mardochée seul. En effet, on lui avait révélé à quel peuple celui-ci appartenait et il chercha à exterminer tous les Juifs installés dans tout le royaume d'Assuérus, à savoir le peuple de Mardochée.
7 La douzième année du règne d'Assuérus, (…) 8 Haman dit alors au roi Assuérus: «Il y a dans l'ensemble des provinces de ton royaume un peuple unique, bien que dispersé, qui reste bien à part parmi les peuples. Il a des lois différentes de celles de tous les autres peuples et n'applique pas celles du roi. Le roi n'a aucun intérêt à le laisser tranquille. 9 Si donc tu le juges bon, qu'on donne par écrit l'ordre de les faire disparaître. Ce sont 300 tonnes d'argent que je remettrai aux fonctionnaires pour le trésor du roi.»
10 Le roi retira l'anneau de sa main et le donna à Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite qui était l'adversaire des Juifs, 11 et il lui dit : «L'argent et ce peuple sont à ta disposition. Fais-en ce que tu voudras
.
»

Esther 7 :3-6, 10
: « 3 La reine Esther répondit au roi: «Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, roi, et si tu le juges bon, accorde-moi la vie sauve, voilà ma demande, et sauve mon peuple, voilà mon désir! 4 En effet, nous avons été vendus, mon peuple et moi, pour être exterminés, massacrés, supprimés. Si encore nous avions été vendus pour devenir des esclaves et des servantes, j'aurais gardé le silence, mais l'adversaire ne saurait compenser le préjudice ainsi causé au roi.»
5 Prenant la parole, le roi Assuérus demanda à la reine Esther: «Qui est-il et où est-il, celui qui a projeté d'agir de cette manière?» 6 Esther répondit: «L'homme qui est notre adversaire, notre ennemi, c'est Haman, le misérable que voici!» Haman trembla de terreur devant le roi et la reine. 10 Ainsi, on pendit Haman à la potence qu'il avait préparée pour Mardochée, et la colère du roi s'apaisa.
»
Esther 9 :5 : « 5 Les Juifs frappèrent tous leurs ennemis à coups d'épée, les tuant et les faisant disparaître
. »


Ce récit qui nous rappelle le prophète Daniel enfermé dans la fosse aux lions et les 3 Hébreux Shadrak, Meshah et Abednego jetés dans la fournaise de feu ardent, montre encore une fois combien notre fidélité à Dieu peut être mise à l’épreuve.
Dans les 3 récits, la jalousie a poussé certaines personnes proches du pouvoir en place à fomenter des complots visant la mort de fidèles serviteurs de Dieu, en leur imposant d’adorer ou de se prosterner devant quelqu’un ou quelque chose représentant le pouvoir politique en place.
Ces récits sont des exemples pour nous.

Olivier
Z
avatar
Admin
Admin

Messages : 250
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.apocalypse-enfin-clair.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum